/sports/hockey
Navigation

L’importance du repêchage

Yanick Jean mise sur le développement des joueurs en vue des prochaines saisons

Coup d'oeil sur cet article

Pour Yanick Jean, il est primordial de ramener un sentiment d’appartenance chez les Saguenéens. C’est là-dessus que l’entraîneur-chef et directeur général se penchera à moyen et à long terme.

«J’ai joué ici quatre ans, j’ai été entraîneur adjoint quatre ans, et il n’y a personne qui est aussi fier que moi de porter les couleurs de cette équipe, a déclaré l’entraîneur-chef et directeur général des Sags, hier, lors du bilan de fin de saison. Il faut voir un virage à 180 degrés. On va mettre beaucoup d’énergie là-dessus et ça va être une bataille de tous les instants.»

Selon l’homme de hockey, pour que les joueurs aient ce sentiment de fierté et d’appartenance, ils doivent grandir au sein de la même équipe.

«Il n’y a pas de secret au hockey junior, il faut que tu repêches, développes et amènes des joueurs à maturité, a ajouté Jean. Lorsque des joueurs ont passé trois ou quatre ans dans la même équipe, ils sont prêts à se surpasser pour ton organisation.»

L’importance des Européens

Amener deux joueurs européens de qualité fait également partie des priorités de Yanick Jean. Au cours des dernières saisons, les patineurs d’impact provenant du vieux continent se sont faits rares chez les Bleus.

«C’est un atout et une nécessité pour un club de hockey junior, a souligné Jean, qui partira pour la Suisse la semaine prochaine afin d’assister au Championnat mondial des moins de 18 ans, du 16 au 26 avril. Il ne faut pas prendre ce dossier à la légère et on va continuer d’y mettre beaucoup d’énergie.»

Le grand manitou des Sags a aussi expliqué l’importance de repêcher un maximum de joueurs lors du prochain encan midget. L’an dernier, Chicoutimi n’a pas repêché lors des deux premières rondes.

«Il faut compenser le dernier repêchage, a reconnu Yanick Jean. Tu ne peux pas passer un repêchage sans entrer de joueurs dans ton alignement. Il n’y a aucun joueur qui évolue avec nous ou encore dans le midget dont on est convaincu qu’ils seront des joueurs importants pour nous.»

En ce sens, le dg devrait être actif d’ici le repêchage afin de regarnir sa banque de choix. Neuf joueurs sont de potentiels joueurs de 20 ans la saison prochaine. Plusieurs d’entre eux devraient donc être échangés, mais aucune décision ne sera prise à court terme.

«Je ne ferme la porte à rien et il y a des joueurs de 19 ans qui seront échangés, c’est inévitable, a confirmé Jean. On va voir l’offre et la demande sur le marché.»

Yanick Jean a confirmé que Laurent Dauphin se rapportera aux Pirates de Portland, le club-école des Coyotes de l’Arizona, tandis que Nicolas Roy représentera le Canada au Championnat mondial U18 qui débute la semaine prochaine, en Suisse.


Après les blessures, la maladie

Un peu comme elle a débuté, la saison des Saguenéens s’est terminée par un impondérable dont l’équipe aurait bien aimé se passer.

Entre le deuxième et troisième match de la série face aux Wildcats, la gastroentérite a affecté quatre joueurs. Sébastien Gauthier, Jesse Lussier, Landon Schiller et Nicolas Roy ont tous été affaiblis par ce virus.

«J’ai des joueurs qui passaient les entractes à la salle de bain et il y en a d’autres qui, en aucun temps, n’auraient joué si on avait été en saison régulière», a mis en contexte Yanick Jean, qui croit que la maladie a eu un impact direct sur l’issue de la série.

«Si on avait perdu 5 à 1 ou 6 à 0, peut-être que je ne parlerais pas ainsi, mais je suis convaincu que ça a fait une différence, a-t-il ajouté. Nos joueurs se sont battus avec l’énergie du désespoir durant la série et je n’ai absolument rien à leur reprocher.»

Jean a aussi fait part de l’importance de ramener les partisans au centre Georges-Vézina.

«Je suis convaincu d’avoir pris la bonne décision en n’échangeant pas Laurent Dauphin (lors de la période des échanges) et les partisans nous l’ont extrêmement bien remis», a-t-il soutenu.

«On a eu de bonnes foules lors des trois matchs éliminatoires et les partisans ont été incroyables pour nous. J’ai vraiment senti une volonté de la part des amateurs de revenir encourager leur équipe.»

En bref

Yanick Jean prendra les prochains jours pour rencontrer le personnel d’entraîneurs.

«Je vais revoir toute la structure hockey de A à Z. Les contrats de tout le monde viennent à échéance et on va s’asseoir pour discuter. Je vais également parler aux joueurs de façon individuelle.»