/news/politics
Navigation

Trudeau lance des flèches à Lebel

Le chef du Parti libéral du Canada était en mode électoral lors de sa visite à la Chambre de commerce

Justin Trudeau
Photo Agence QMI, Roger Gagnon Justin Trudeau a profité de l’invitation de la Chambre de commerce de Saguenay pour critiquer les actions de Denis Lebel, député de Roberval-Lac-Saint-Jean.

Coup d'oeil sur cet article

Justin Trudeau a profité de la tribune que lui a proposée la Chambre de commerce du Saguenay pour livrer son message sur différents dossiers régionaux et défendre la position de son parti. Il a également décoché des tirs à l’endroit du gouvernement de Steven Harper.

Le chef du Parti libéral du Canada n’a pas hésité à pourfendre les actions de Denis Lebel député de Roberval-Lac-Saint-Jean, allant même jusqu’à approuver la position de la coalition syndicale formée de la FTQ et la CSN qui désirent empêcher la réélection du député de Roberval-Lac-Saint-Jean en travaillant ensemble pour le défaire l’automne prochain.

Au il a déclaré: «Si on examine la façon dont les conservateur ont traité les syndicats, il fallait s’attendre à ce genre de réactions et je trouve normal qu’ils désirent contribuer à la défaite de M. Lebel dans son comté».

Rester sur leur faim

Une centaine de personnes avaient accepté l’invitation de la Chambre de commerce du Saguenay à un dîner-causerie avec le chef du Parti libéral du Canada. Aux termes de la rencontre, certains ont reproché à Justin Trudeau de ne pas avoir été précis sur ce qu’il ferait au lendemain d’une victoire libérale au Canada.

«C’est une personne très charismatique et il a été très bien accueilli. Cependant, il est demeuré général sur ses propos. Il a expliqué qu’il faudrait attendre la présentation de sa plateforme électorale pour en savoir davantage», a mentionné François Gagné, président de la Chambre de commerce du Saguenay.

Convaincre les électeurs

Justin Trudeau avoue qu’il y a beaucoup de travail à faire pour convaincre l’électorat de la région à voter libéral aux prochaines élections.

«Je suis fier d’avoir rassemblé autour de moi Denis Lemieux et Mélanie Boucher, des candidats sérieux qui sont prêts à faire le travail de terrain et devenir les voix de la région à Ottawa. Mais il faudra démontrer que le Parti libéral est digne de leur confiance», clame le chef du PLC.

Justin Trudeau n’a cependant pas été en mesure de confirmer s’il allait revenir dans la région au cours de la prochaine campagne électorale.

Brèves

Vous désirez réagir à ce texte dans nos pages Opinions?

Écrivez-nous une courte lettre de 100 à 250 mots maximum à l'adresse suivante:

Vous pouvez aussi nous écrire en toute confidentialité si vous avez de l'information supplémentaire. Merci.