/lifestyle
Navigation

Grande quête sous le ciel de l’ouest

Grande quête sous le ciel de l’ouest
Photo courtoisie

Coup d'oeil sur cet article

Fascinée par les grands territoires du Sud-ouest américain, la journaliste Dominique Scali y a planté le décor de son premier roman, À la recherche de New Babylon. Elle raconte, avec une plume rafraîchissante, le rêve et les espoirs fanés, l’humanité et sa quête d’amour et de reconnaissance.

Ne cherchez pas la ville de New Babylon sur les cartes: elle n’existe pas. Mais dans cette ville créée de toutes pièces, les duels sont monnaie courante et la loi... est celle des hors-la-loi. L’ouest des années 1800 est dangereux et on le voit bien.

Dans ce western palpitant, aux couleurs des éperons rocheux et des plantes du désert, aux odeurs de poudre noire et aux ambiances de salons de jeu, le Révérend Aaron, Charles Teasdale, Russian Bill et Pearl Guthrie cherchent leur monde idéal.

«J’ai passé quatre années de ma vie à réfléchir à cette histoire», révèle Dominique Scali en entrevue téléphonique. «Ce que représente cet univers, avec les chercheurs d’or, les personnages très nomades qui vont d’une ville à l’autre, ce sont tous des personnages qui sont à la recherche de leur trésor. Ils n’arrêtent pas de bouger, dans l’espoir de le trouver, mais n’y arrivent pas finalement. Ils ne font que tourner en rond.»

«Cela représente pour moi l’impasse dans laquelle on peut parfois être plongés, même à notre époque, en essayant de toutes sortes de manières de trouver ce qu’on cherche, sans y parvenir.»

Fascination

L’ouest et cette période historique l’ont complètement fascinée. «J’ai eu la piqûre de façon progressive. Je me suis mise à triper sur cette époque et cet univers, et le mélange de liberté et de danger qu’elle représente. C’est un endroit où c’est facile de projeter ses rêves. C’est un mélange de brutalité et de romance.»

Elle a fait un roadtrip en Arizona il y a quelques années et c’est là qu’elle a découvert le personnage de Russian Bill, qui a vraiment existé. «Il y avait un petit écriteau dans un musée. Il se faisait passer pour un grand hors-la-loi, mais la plupart du monde se moquait de lui ou le prenait en pitié. Les autres personnages n’ont pas du tout existé.»

Toutes les villes mentionnées ont existé — à part New Babylon — et l’action se déroule principalement en Arizona, au Nouveau-Mexique et au Nevada. «J’ai fait beaucoup de recherches sur les villes fantômes du Sud-ouest. Ce sont des villes desquelles on ne sait à peu près rien, donc je pouvais inventer à peu près n’importe quoi. Il y a d’autres villes sur lesquelles on sait un peu plus de choses, et ça me nourrissait.»

Dominique Scali rencontrera les visiteurs du Salon international du livre de Québec de 10 h à 11 h aujourd’hui.

Mylène Gilbert-Dumas — Une deuxième vie, tome 1: Sous le soleil de minuit
Grande quête sous le ciel de l’ouest
Photo courtoisie