/lifestyle/sexromance
Navigation

6 croyances sur l’orgasme féminin

Young sensual woman having orgasm.
photo fotolia

Coup d'oeil sur cet article

Nombreuses sont les idées reçues concernant l’orgasme féminin! Étant donné qu’il arrive que dans certaines situations, de fausses croyances soient à l’origine de problématiques vécues par les femmes et par les couples, il me semble bien important de déboulonner plusieurs mythes concernant les orgasmes féminins. Osons regarder ce qui se cache sous la couette!

Toutes les femmes vivent des orgasmes lors de la pénétration

Rien de plus faux! Environ seulement une femme sur trois parviendra à l’orgasme uniquement lors de la pénétration. Pour les 2/3, elles devront avoir recours à d’autres types de stimulations (clitoridiennes par exemple) pour atteindre l’orgasme. De plus, un certain pourcentage d’entre elles ne parviendra tout simplement pas à l’orgasme – de quelque façon que ce soit;

L’orgasme vaginal s’obtient lors de la pratique de certaines positions sexuelles seulement

Et à chaque couple de trouver laquelle! Effectivement, certaines positions sont plus enclines à favoriser l’obtention d’un orgasme, mais il serait faux de croire qu’il existe LA position susceptible de le faire. Le mouvement de va-et-vient lors de la relation sexuelle stimule le vagin et peut déclencher un orgasme, mais parfois, certaines zones doivent être «visées» — telle la zone du point G...

Un orgasme dépend de la longueur du pénis du partenaire

Contrairement à ce que de nombreuses personnes croient, la longueur du pénis n’est pas directement proportionnelle à la possibilité pour une femme d’obtenir un orgasme. Si on doit à tout prix parler de taille, le diamètre du pénis dans ce cas-ci risque davantage d’influencer les sensations et de provoquer un effet de dilatation – que l’on nomme la réplétion. Un orgasme féminin dépend plutôt de la capacité de celle-ci à s’abandonner au plaisir et à écouter ce que son corps lui demande sexuellement...

Seul l’orgasme vaginal est pleinement satisfaisant pour une femme

Il existe plusieurs types d’orgasmes féminins: clitoridiens, vaginaux, par le point G, l’orgasme par stimulation du point profond avant ou arrière (deep spot), multiple, prolongé, par stimulation des mamelons, par stimulation simultanée anus/vagin ou anus/clitoris, tantrique... Donc de réduire l’orgasme le plus satisfaisant à la pénétration (vaginale) ne serait certainement pas exact!

L’auto exploration en vue d’un orgasme rend la femme indolente

Archi faux! Loin de conduire à l’apathie et à la passivité, l’auto exploration permet aux femmes de connaître leur corps et de reconnaître les sensations qui les conduisent à l’extase – c’est une éducation en amont! Il est donc fortement recommandé de le faire, pour stimuler le plaisir, pour augmenter le désir et pour atteindre des orgasmes plus facilement. L’auto exploration demeurera un plaisir à part (et qui peut être unique, si choisi ainsi), elle ne peut donc ni remplacer ni se faire au détriment d’une relation sexuelle;

Un orgasme féminin demande du temps

Oui, oui et re-oui! C’est la raison pour laquelle les préliminaires sont si importants! Une femme qui parvient elle-même à se conduire à l’orgasme en stimulant son clitoris par exemple, ne parviendra pas automatiquement à le vivre lors de la pénétration si les caresses ne sont pas suffisantes ou adéquates. De façon générale, une femme a besoin d’au moins une vingtaine de minutes de stimulation avant de parvenir à un orgasme – et comme la vie réelle est bien loin de ce qui se passe dans la porno, vous ne pouvez pas espérer des mouvements de va-et-vient en continu pendant 20 minutes – il est nécessaire de faire preuve d’un peu d’imagination!

Il existe plusieurs autres croyances à l’égard de l’orgasme féminin, ne restez pas sans réponse, n’hésitez pas à vous renseigner.

 

Brèves

Le courrier de Julie

Quel type de vibro choisir

«J’ai envie de vous écrire depuis longtemps, mais la gêne me gagnait à chaque fois! J’ai décidé de plonger, car la plus pénalisée, c’est moi! Merci de conserver l’anonymat! Alors voici ma question: j’ai envie de m’acheter un vibrateur, mais je ne sais vraiment pas lequel choisir. Je dois avouer que je suis davantage portée à stimuler mon clitoris et que j’aimerais quelque chose qui ne soit pas trop gros. Avez-vous des suggestions?»

Une femme curieuse!
 
Vous avez bien fait de plonger et de me poser votre question! Il existe effectivement toutes sortes de vibrateurs – de toutes les couleurs, de toutes les dimensions et ils ont généralement chacun leur utilité. Si votre intérêt se place davantage vers les stimulateurs clitoridiens, je vous suggère d’opter pour des modèles types «cocos vibrants», puisque vous souhaitez qu’il ne soit pas trop gros. La compagnie Lelo fabrique de très jolis et surtout de très «efficaces» petits accessoires intimes – qui tiendront dans le creux de votre main… Amusez-vous à parcourir les allées des boutiques érotiques ou encore à naviguer sur internet, osez aller voir.

www.cliniquejuliepelletier.com