/news/green
Navigation

Réduction des émissions de GES: le Québec dépasse son objectif

GES
Photo Fotolia

Coup d'oeil sur cet article

MONTRÉAL – Les Québécois ont réduit leurs émissions de gaz à effet de serre (GES) de 8 % entre 1990 et 2012, surpassant la cible que s’était donnée le gouvernement, selon un rapport publié vendredi.

Le volume des émissions québécoises de GES est passé de 84,7 à 78 millions de tonnes métriques sur ces 22 années. Il s’agit d’une baisse de 8 % alors que la cible du gouvernement était de 6 %.

La population a augmenté de 15,6 % et le produit intérieur brut de 54,6 % durant cette même période, peut-on lire dans l’«Inventaire québécois des émissions de gaz à effet de serre en 2012 et leur évolution depuis 1990», un rapport publié annuellement.

Équiterre s’est réjoui dans un communiqué des chiffres dévoilés vendredi. «Les résultats de cet inventaire montrent que nous pouvons être une société prospère tout en réduisant notre empreinte de carbone», a affirmé le directeur principal de l’organisme écologiste, Steven Guilbeault.

Les bons résultats du Québec sont principalement dus à la diminution des émissions de GES dans le secteur industriel. Les secteurs résidentiel, commercial et institutionnel ont aussi contribué de façon importante à cette baisse.

C’est dans le domaine des transports, responsable de 44,7 % des émissions 2012, que l’on a noté la hausse la plus importante des émissions de GES entre 1990 à 2012 de l’ordre de 25,7 %. Cela est notamment attribuable à l’accroissement du parc automobile.

Le Québec se situe au premier rang parmi les provinces et territoires canadiens pour le plus faible taux d’émissions de GES par habitant.

Brèves

Vous désirez réagir à ce texte dans nos pages Opinions?

Écrivez-nous une courte lettre de 100 à 250 mots maximum à l'adresse suivante:

Vous pouvez aussi nous écrire en toute confidentialité si vous avez de l'information supplémentaire. Merci.