/news/society
Navigation

Pour en finir avec les «pièges à tickets»

Des élus et experts souhaitent que la Ville de Montréal simplifie ses panneaux de stationnement

Montréal doit simplifier ses pancartes de stationnement, estiment des élus et experts, qui proposent à la Ville de s’inspirer des nouveaux panneaux colorés de Los Angeles.
Photo Le Journal de Montréal, Judith Plamondon Montréal doit simplifier ses pancartes de stationnement, estiment des élus et experts, qui proposent à la Ville de s’inspirer des nouveaux panneaux colorés de Los Angeles.

Coup d'oeil sur cet article

Se stationner dans les rues de Montréal est un véritable casse-tête, déplorent des élus et experts. Ils veulent que la Ville s’inspire de Los Angeles pour mettre fin aux «pièges à tickets».

«C’est choquant! Ce n’est pas normal que ça prenne une formation avancée pour lire une pancarte», dénonce Guillaume Lavoie, conseiller pour Projet Montréal dans Rosemont-La-Petite-Patrie.

Le conseiller aimerait que la Ville remplace dans chaque rue les nombreux et «indéchiffrables» panneaux de stationnement par une seule pancarte très visuelle, comme le fera bientôt la Ville de Los Angeles, en Californie.

Il compte en faire la proposition lors d’une séance du conseil municipal.

Un ménage à faire

C’est une citoyenne américaine, Nikki Sylianteng, qui a créé cette nouvelle signalisation après avoir écopé d’une amende de 95 $ pour avoir garé sa voiture au mauvais endroit à Los Angeles.

Son concept est simple: des plages horaires colorées indiquent à l’automobiliste s’il peut ou non se stationner à cet endroit. Si c’est vert, c’est autorisé, si c’est rouge, ce ne l’est pas.

«Ça prend à peine 10 secondes à comprendre», croit M. Lavoie.

Le conseiller admet que ce projet pilote devrait être adapté à la réalité montréalaise, en tenant compte notamment des vignettes de stationnement.

«Mais c’est la colonne vertébrale de la solution», insiste-t-il.

La ville de Los Angeles vient d'implanter des panneaux de signalisation qui faciliteront grandement la vie des automobilistes.
Photo courtoisie
La ville de Los Angeles vient d'implanter des panneaux de signalisation qui faciliteront grandement la vie des automobilistes.

Confusion totale

Du côté de Coalition Montréal, le chef Benoit Dorais croit lui aussi que l’administration du maire Denis Coderre a «un grand ménage» à faire dans la signalisation du stationnement.

«Il y a des pancartes qui sont carrément contradictoires. Ça devient difficile de s’y retrouver», dit-il.

Même son de cloche du côté de Contraventions Experts.

«C’est la confusion totale partout dans la ville, déplore l’avocat Éric Lamontagne, spécialiste en constats d’infraction. Les automobilistes ne savent plus sur quel pied danser. Les rues sont des véritables pièges à tickets!»

Consultations

Ce dernier souligne que bon nombre d’automobilistes écopent de contraventions à cause de pancartes de stationnement incompréhensibles.

«Mais peu de gens les contestent, parce qu’ils ont peur de devoir payer 90 $ de frais d’audition pour rien», note Me Lamontagne.

Le parti du maire n’a pas voulu commenter le projet pilote de Los Angeles.

«Nous sommes en train de travailler sur une politique de stationnement à Montréal», se contente de préciser l’élu responsable des transports, Aref Salem.

Des consultations publiques se tiendront à l’automne.

Les nombreux panneaux de stationnement donnent du fil à retordre aux automobilistes à Montréal.  L'intersection des rues Panet et Sainte-Rose, dans le quartier Centre-Sud, est particulièrement complexe.
Photo Le Journal de Montréal, Judith Plamondon
Les nombreux panneaux de stationnement donnent du fil à retordre aux automobilistes à Montréal. L'intersection des rues Panet et Sainte-Rose, dans le quartier Centre-Sud, est particulièrement complexe.
Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.