/news/health
Navigation

Marc Parent se fera raser la tête contre le cancer

Point de presse concernant au QG du SPVM
Photo d'Archives Le directeur du SPVM se fera raser les cheveux pour amasser des fonds contre le cancer.

Coup d'oeil sur cet article

Le directeur du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM), Marc Parent, se fera raser la tête le 14 mai prochain à titre de président d’honneur du rase-o-thon annuel des Policiers contre le cancer.

Le directeur, ayant lui-même été atteint du cancer, s’associera donc à plusieurs autres chefs de service et policiers qui participeront à l’événement afin de récolter des fonds pour la Société canadienne du cancer (SCC)

«Je trouve que c’est important de continuer de m’impliquer dans la lutte contre le cancer compte tenu de mon expérience personnelle. C’est un important geste de solidarité», a expliqué M. Parent, qui a ajouté que l’activité se produisait dans le cadre de la Semaine de la police 2015.

Objectif de 185 000 $

L’an dernier, la participation de 119 policiers a permis au SPVM d’amasser 185 000 $. Cette année, M. Parent espère atteindre le même objectif.

«C’est sûr qu’on veut se rapprocher des chiffres de l’an dernier, mais il faut comprendre qu’en 2014 on avait triplé l’objectif. Normalement, on atteint 75 000 $», a indiqué en riant le chef de police.

Celui-ci espère également mobiliser 120 policiers et chefs de service pour la cause d’ici au mois de mai.

C’est la deuxième fois en trois ans que M. Parent agit comme président d’honneur du rase-o-thon des Policiers contre le cancer. En 2013, il était le premier directeur du SPVM en 17 ans à occuper le rôle.

Selon la SCC, près de la moitié de tous les Canadiens développeront un cancer au cours de leur vie et près du quart en mourront.

Brèves

Vous désirez réagir à ce texte dans nos pages Opinions?

Écrivez-nous une courte lettre de 100 à 250 mots maximum à l'adresse suivante:

Vous pouvez aussi nous écrire en toute confidentialité si vous avez de l'information supplémentaire. Merci.