/misc
Navigation

Les masqués nuisent aux étudiants et aux travailleurs

Les masqués nuisent aux étudiants et aux travailleurs
Photo AGENCE QMI, MAXIME DELAND

Coup d'oeil sur cet article

Il faut féliciter Lise Bissonnette, Bernard Landry et les 184 professeurs de l’UQAM qui ont dénoncé les « courageux masqués» qui prétendent défendre la cause des étudiants et des travailleurs.

Dans les faits, «les courageux masqués» nuisent non seulement à l’ensemble des étudiants, mais également à toutes les travailleuses et à tous les travailleurs de la fonction publique à la veille de négociations qui seront très difficiles.

Les « courageux masqués» n’ont aucun respect pour la démocratie et certains porte-parole syndicaux qui ont vertement dénoncé la direction de l’UQAM tout en critiquant très timidement les « courageux masqués» devraient se rendre compte qu’ils font preuve non seulement d’incohérence, mais aussi d’irresponsabilité.

Tous les démocrates doivent se lever et condamner sévèrement le mépris de la démocratie auquel on assiste. Tous les progressistes doivent dire clairement que le détournement des luttes sociales par les « courageux masqués» provoque un recul de l’appui de la population aux causes que défendent depuis longtemps le mouvement étudiant et les syndicats.

Il faut également en finir avec ce concept ridicule de la démocratie directe qui a comme conséquence que les dirigeants de certains groupes se dégagent de toute responsabilité en se contentant d’être «des haut-parleurs». Il faut rappeler aux adeptes de la démocratie directe que cette forme de démocratie n’a existé que dans la Grèce antique pour la bonne raison que les «citoyens libres» avaient tout le temps nécessaire pour débattre pendant que leurs esclaves s’occupaient de toutes les tâches! Les femmes n’avaient pas non plus le droit de vote et ne pouvaient donc pas participer à la « démocratie directe».

L’humanité heureusement a évolué et il est temps que les « courageux masqués» et ceux qui les appuient s’en rendre compte.

 


Vous désirez réagir à ce texte dans nos pages Opinions?

Écrivez-nous une courte lettre de 100 à 250 mots maximum à l'adresse suivante: