/finance/business
Navigation

13 arguments pour mieux avaler la vente du Cirque à des étrangers

Zarkana - Cirque du Soleil
Photo d’archives

Coup d'oeil sur cet article

Maintenant confirmée, la vente du Cirque du Soleil à des intérêts étrangers suscite la crainte, non seulement chez les employés de la célèbre entreprise québécoise, mais chez tous les Québécois, dont l’attachement à ce succès mondial bien de chez nous est palpable.

Or, il y a au moins 13 raisons pour lesquelles le transfert de la propriété du Cirque, de Guy Laliberté à TPG Capital, devraient rassurer.

 

1

VENDU

Zarkana - Cirque du Soleil
Courtoisie Cirque du Soleil

 

Le Cirque est vendu, signe qu'il intéressait

 

2

RECHERCHÉ

 

Zarkana - Cirque du Soleil
Ben Pelosse/ Le Journal de Mont

Mieux: il y avait plus d'un acheteur sur les rangs, un autre gestionnaire de fonds de calibre mondial à la recherche d’actifs qui offrent du rendement. Signe, encore là, que le Cirque était d’un calibre que peu d’entrepreneurs québécois, même canadiens, pouvaient s’offrir.

 

 

3

LA CAISSE!

Zarkana - Cirque du Soleil
Photo d'archives

 

La Caisse de dépôt et placement du Québec est impliquée.

 

 

4

ITS’S A KEBEKWA THING

 

Zarkana - Cirque du Soleil
Photo Fotolia

Selon le Globe and Mail, la participation de la Caisse à l’actionnariat serait même une condition d’achat de la part de TPG capital. Ce qui traduit, probablement, le fait que le nouveau propriétaire comprend très bien l’attachement du Québec au Cirque, et celui du Cirque au Québec.

 

 

5

GUY! GUY! GUY!

Zarkana - Cirque du Soleil
Photo Le Journal de Montréal, Chantal Poirier

Guy Laliberté demeure dans l’actionnariat. Il devrait conserver des droits de veto sur certaines décisions, et sa présence au Conseil d’administration est quasi assurée, nous affirment des sources.

 

6

UN CRACHEUR DE FEU

Zarkana - Cirque du Soleil
Photo d'archives

 

Le dragon Mitch Garber, réputé comme un très gros ambassadeur de Montréal aux États-Unis, est très attaché à sa ville d’origine, ferait partie de l’entourage de la direction, comme l’actuel PDG, Daniel Lamarre.

 

 

 7

TEMPS DU MÉNAGE

 

Zarkana - Cirque du Soleil
Photo Fotolia

Certes, TPG Capital traine une réputation sulfureuse de redresseur d’entreprises. Mais le Cirque a probablement besoin d'un redressement pour assurer son avenir.

 

8

MACRO

Zarkana - Cirque du Soleil
PASCALE LÉVESQUE/AGENCE QMI

 

TPG est un fonds d'investissement. Et les fonds d'investissement n’administrent pas, ni ne décident des sièges sociaux, ou de la couleur des costumes et des choix des artistes. Ils ne font que s’assurer que les objectifs financiers établis soient respectés par l’équipe de direction en place.

 

9

NOUVEAUX PUBLICS

 

Zarkana - Cirque du Soleil
Courtoisie

TPG est propriétaire de canaux de diffusion et des centres de divertissements, notamment des casinos, partout dans le monde.

 

10

MIEUX QUE DISNEY

 

Zarkana - Cirque du Soleil
Courtoisie

Ça aurait pu être pire: le Cirque aurait pu être acheté par une multinationale d'entertainment, puis fusionnée et enfin noyée dans le nouvel empire, avec une garantie que le siège social et les emplois déménageront. Comme qui? Comme MGM ou, pire, Disney!

 

11

MAIS COMME DISNEY

Zarkana - Cirque du Soleil
AFP

Même des très grandes entreprises de divertissement, très marquées par leur fondateur, finissent par être vendues, ou fractionnées en actions à la bourse, sans perdre une once de leur âme. Un exemple: DISNEY!

 

12

RETOUR «SUR NOTRE INVESTISSEMENT»

 

Zarkana - Cirque du Soleil
Photo Fotolia

Avec la participation de la Caisse, enfin les Québécois vont ramasser leur dû dans cette entreprise, au départ subventionnée par les contribuables. Alors qu'avant, les profits allaient dans l'espace, les procès pour pension alimentaire et les partys à Vegas, désormais, une bonne partie reviendra dans le bas de laine national.

 

13

FREE GUY

 

Guy Laliberté
Zarkana - Cirque du Soleil
© Agence QMI

Libéré de la gestion du Cirque, mais avec des tonnes de liquidités à ne plus savoir quoi en faire, Guy Laliberté va probablement se lancer dans une nouvelle aventure de génie, comme seul lui en est capable, et faire, une fois de plus, la fierté des Québécois.