/news/transports
Navigation

Deux fois moins cher pour la tête des ponts

Les travaux évalués à 1milliard $ coûteront plutôt 500 millions $

Le plan qui doit être annoncé par le ministère des Transports prévoit des travaux sur une période de dix ans à la tête des ponts.
Photo Journal de Québec, Daniel Mallard Le plan qui doit être annoncé par le ministère des Transports prévoit des travaux sur une période de dix ans à la tête des ponts.

Coup d'oeil sur cet article

Il en coûtera 500 M$, et non un milliard de dollars comme prévu au départ, pour réaménager la porte d’entrée de la capitale nationale, a appris Le Journal.

Le ministère des Transports a refait ses devoirs, et le plan, qui doit être annoncé au cours des prochaines semaines, prévoit des travaux sur 10 ans deux fois moins coûteux que prévu, a-t-on appris de source très au fait du dossier. On a travaillé de façon plus efficiente, nous a-t-on indiqué.

Jugée laide et hétéroclite, la tête des ponts, qu’on appelle aussi le fameux «spaghetti», doit devenir d’ici 10 ans une vitrine majeure de Québec, ville moderne et prospère. C’est ce qu’avaient annoncé en mars 2011 le maire de Québec et le ministre Sam Hamad. Ils avaient alors signalé souhaiter en faire un endroit exceptionnel, la signature de Québec.

Le Phare et le SRB

C’est d’autant plus vrai depuis qu’on projette de construire la plus haute tour à l’est de Toronto. Les plans tiennent d’ailleurs compte de ce projet, tout comme de celui de Service rapide par bus (SRB), qui doit passer sur le boulevard Laurier. On a également tenu compte, bien entendu, du désir de créer un meilleur lien avec la rive sud.

Le projet vise le secteur des échangeurs au nord des ponts de Québec et Laporte, de même que l’axe de l’autoroute Robert-Bourassa menant au boulevard Laurier et à l’avenue des Hôtels.

Pas d’enveloppe

Par ailleurs, il ne faut pas s’attendre à ce que le dévoilement de cette vision pour l’entrée des ponts s’accompagne d’une enveloppe pour entreprendre les travaux. Le chantier, qui est inscrit dans le Plan québécois des infrastructures pour les projets de 50 M$ et plus à l’étude, devra encore attendre pour les investissements.

Pour le moment, il s’agit plutôt de dévoiler les plans attendus depuis maintenant quatre ans, soit depuis la signature d’une première entente en mars 2011, qui avait permis à la Ville de Québec et au ministère des Transports de se doter d’un schéma directeur et de mettre sur pied un bureau de projet.

Le maire Labeaume avait à l’époque qualifié cette première étape de majeure. Le projet devait être dévoilé l’année suivante, en 2012, ce qui avait depuis été retardé. On s’attend à ce que le plan soit donc dévoilé au plus tard en mai.


Entrée de la ville

Coûts révisés à 500 M$

  • Échangeurs au nord des ponts Laporte et de Québec.
  • Axe de l’autoroute Robert-Bourassa.
  • Entrée du boulevard Laurier et avenue des Hôtels.