/news/health
Navigation

La médecine familiale a la cote auprès des étudiants

Médecin Docteur générique
Photo Fotolia

Coup d'oeil sur cet article

La médecine familiale n’a jamais été aussi populaire auprès des étudiants québécois en médecine si l’on en juge par le nombre de postes de résidence comblés pour la prochaine année, qui sont maintenant à égalité avec ceux en médecine spécialisée.

Pour la première fois, 424 postes de résidence en médecine familiale ont trouvé preneur, contre 425 postes dans différentes spécialités. L’écart n’a cessé de diminuer ces six dernières années en faveur de la médecine familiale.

Ces résultats ne tiennent toutefois pas compte des impacts du controversé projet de loi 20, puisque les étudiants ont effectué leur choix avant son dépôt par le ministre Barrette.

«Il n’y a aucun doute que les étudiants et les directeurs des programmes en médecine familiale ont certaines inquiétudes. Avec le temps, nous saurons s’il y aura des répercussions. Notre intérêt principal est qu’une fois cette loi mise en place nous puissions assurer une formation de qualité avec les ressources nécessaires», signale le président de la Conférence des doyens des quatre facultés de médecine du Québec, le Dr David Eidelman, de l’Université McGill.

Projet de loi 20

Selon Geneviève Bouchard, de la faculté de médecine de l’Université de Montréal, les impacts négatifs du projet de loi 20 pourraient se faire sentir l’an prochain chez les étudiants, si l’on se fie à ce qu’on entend dans les corridors.

Fait à noter, à l’Université Laval, huit postes de résidence en médecine familiale demeurent vacants, alors que ces postes ont presque tous été pourvus dans les autres facultés.

«D’une année à l’autre, il y a des variations. Ce n’est pas un signal qu’il existe un problème en médecine familiale du côté de l’Université Laval», assure le Dr Eidelman.

Le programme de résidence est le stage post-doctoral obligatoire pour les futurs médecins.

Brèves

Vous désirez réagir à ce texte dans nos pages Opinions?

Écrivez-nous une courte lettre de 100 à 250 mots maximum à l'adresse suivante:

Vous pouvez aussi nous écrire en toute confidentialité si vous avez de l'information supplémentaire. Merci.