/lifestyle/psycho
Navigation

Coup de foudre, mythe ou réalité?

Coup de foudre, mythe ou réalité?
We Heart It

Coup d'oeil sur cet article

Plusieurs sceptiques qui n’ont jamais vécu un coup de foudre ne croient pas au phénomène, maintenant prouvé par la science.

Les recherches publiées par le Wall Street Journal démontrent que l’amour soudain ressenti est bien réel.

Les scientifiques croient que les humains sont génétiquement bâtis pour avoir des «papillons». 

Selon l’enquête annuelle Singles in America, menée en collaboration avec le site de rencontres Match.com, 59% des hommes et 49% des femmes croient au coup de foudre. 41% des répondants de sexe masculin ont déjà ressenti cette flamme inattendue, contre 29% des répondantes.

L’enquête et de nombreuses études psychologiques ont révélé que les hommes tombent en amour plus rapidement que les femmes, rapporte Helen Fisher, spécialiste en anthropologie biologique. 

Selon elle, puisque les hommes sont très visuels, leur «système romantique» se déclenche rapidement lorsqu’ils rencontrent une femme attirante. «Les femmes sont les gardiennes de l’œuf, ce qui les rend plus prudentes en amour», explique-t-elle.

Lorsque nous sommes amoureux, un système de récompense alimenté par la dopamine est activé dans le cerveau. Ce dernier régit le désir, les obsessions, l’énergie, le focus, la motivation et les intentions.

La Dr Fisher explique que le cerveau d’une personne en amour est actif aux mêmes endroits qu’une personne dépendante à l’héroïne.

Le sentiment d’affection peut être déclenché aussi vite que le désir sexuel et de façon involontaire, ce qui justifie la métaphore «tomber» en amour.

Selon les études, trois facteurs doivent être présents pour qu’un coup de foudre survienne: il faut aimer l’apparence physique de l’autre personne, trouver sa personnalité désirable et sentir que c’est réciproque, explique Arthur Aaron, professeur et chercheur à l’université new-yorkaise Stony Brook.

La passion dure généralement de 18 mois à trois ans, selon les conclusions des experts. L’évolution des sentiments aiderait les gens à choisir un partenaire idéal pour fonder une famille.