/weekend
Navigation

Gilles Valiquette reprend les Beatles

Gilles Valiquette reprend les Beatles
photo stevens leblanc

Coup d'oeil sur cet article

Gilles Valiquette est un fan des Beatles depuis toujours. En plus d’être propriétaire d’une vaste collection d’objets rattachés au quatuor britannique, il a écrit récemment une brique de 700 pages qui retrace d’un point de vue canadien l’histoire du célèbre groupe. L’auteur-compositeur et interprète lancera mardi un nouvel album où il reprend 15 chansons de Lennon, McCartney, Harrison et Starr.

Le musicien de 63 ans a choisi toutefois de faire les choses différemment. Il reprend, au ukulélé, les pièces Love Me Do, She’s Leaving Home, Your Mother Should Know, Here Comes the Sun et The End.

«Tout le monde me demande, depuis la parution de mon livre, si c’était pour être suivi d’un disque ou d’un spectacle. Et je me suis dit: pourquoi pas?» a-t-il laissé tomber, devant un steak-frites, dans un restaurant de la Vieille Capitale.

On retrouve aussi sur cet album, intitulé P. S. I Love Uke — Un hommage aux Beatles, une version de Des bises de moi pour toi (From Me to You), qui était chantée par Claude François et qui a été en 1963 la première reprise francophone d’une pièce des Beatles.

Il y a aussi un clin d’œil aux Baronets de René Angélil, avec C’est fou mais c’est tout (Hold Me Tight), qui a été la première adaptation québécoise d’une chanson des Fab Four.

Ce disque, qui sera en vente sur iTunes, sera distribué en copies physiques par Universal, et ce, à la grandeur du Canada. Une première pour l’auteur-compositeur et interprète de 63 ans.

Amis et famille

Pour la conception de cet album, Gilles Valiquette a fait appel à ses amis et à sa famille.

Patrick Norman, Bruce Huard, François Cousineau, Richard Séguin, Francine Raymond, Michel Normandeau (Harmonium) et André-Philippe Gagnon, qui imite le son du saxophone, ont contribué, tout comme sa conjointe, ses enfants, son neveu et ses petits-enfants.

L’idée de reprendre les chansons des Beatles de cette façon a pris naissance lors des échauffements qu’il fait avec ses musiciens avant de monter sur scène.

«On sort nos cahiers des Beatles, je prends mon ukulélé et on chante des chansons des Beatles. Le ukulélé est un instrument qui amène le sourire et il y en a sur tous mes disques depuis l’album Du même nom, que j’ai lancé en 1975. C’est, pour moi, quelque chose de naturel», a-t-il expliqué.

Prêt pour une tournée

Pour la suite des choses, Gilles Valiquette aimerait bien donner vie à ces chansons sur scène et faire une tournée.

«J’ai eu tellement de demandes pour faire ce disque que j’en ai fait un. Si on m’avait demandé il y a cinq ans d’écrire un livre sur les Beatles, je ne suis pas certain que je me serais lancé dans cette aventure. Un éditeur m’a appelé et je l’ai fait.»

«Si un agent communique avec moi pour me dire qu’il pense que l’on peut faire du “millage” avec une tournée Beatles, ce n’est certainement pas moi qui vais dire non. Un, j’adore la scène; et, deux, tout ce qui est Beatles me passionne», a-t-il fait remarquer.

Le musicien, qui est toujours en mode écriture, aimerait revenir avec un nouvel album de chansons originales.

«Faire des chansons, pour moi, c’est comme manger et dormir. Je n’arrête pas d’écrire. Je ne passe pas mon temps étendu à écouter la télé durant toute la journée. Si on m’approchait pour un nouvel album, je plongerais. Ça, c’est certain», a-t-il fait remarquer.


L’album P. S I Love Uke — Un hommage aux Beatles sera en vente à compter de mardi sur le portail iTunes et en magasin.