/news/health
Navigation

Les obèses ne maigriront pas en faisant de l’exercice

Coup d'oeil sur cet article

Faire de l’exercice ne vous fera pas perdre du poids. Pour y arriver, il faut simplement mieux manger.

C’est la conclusion à laquelle arrivent trois chercheurs dans un article publié dans le British Journal of Sports Medicine. Ils souhaitent «détruire le mythe» de l’exercice comme solution au problème d’obésité, contrairement à ce que les industries de l’agroalimentaire laissent croire.

«Une personne obèse ne perdra pas un gramme en faisant de l’exercice, elle a juste besoin de moins manger, a indiqué le Dr Aseem Malhotra, à la BBC. Ce qui me pose problème, c’est le message qui est envoyé au grand public disant que l’on peut manger ce que l’on veut tant que l’on fait de l’exercice. C’est faux et ce n’est pas scientifique.»

Il faudrait plutôt s’en prendre au sucre et aux glucides qui sont consommés avec excès, selon les chercheurs.

Mieux manger

Une conclusion qui ne surprend pas la nutritionniste Isabelle Huot, qui compte parmi ses clients des gens obèses pesant plus de 300 lb.

«Je suis tout de même d’accord avec eux. En perte de poids, c’est 80 % de ce que tu manges et 20 % d’exercice. Il faut manger plus de protéines maigres et mettre des légumes dans son assiette. Si on fait ça, on gagne déjà beaucoup», explique-t-elle.

Pour sa part, Chantal Bouganim, diététiste, n’est pas tout à fait du même avis. «Pour la perte de poids, les deux sont essentiels; bien manger et faire de l’exercice.»

D’ailleurs, les chercheurs qui signent l’article accusent les entreprises agroalimentaires d’utiliser des stratégies similaires à celles employées par l’industrie du tabac en incitant les gens à compter le nombre de calories pour perdre du poids.

«Ce genre de stratégie marketing augmente le profit commercial et se fait aux dépens de la population», disent-ils.

Isabelle huot, nutritionniste
Photo courtoisie
Isabelle huot, nutritionniste

Le sucre

Selon eux, toutes les calories ne se valent pas. Des études montrent par exemple que 150 calories de sucre, contenues dans du Coca-Cola, augmentent 11 fois plus les risques de développer un diabète de type 2, que le même nombre de calories de graisse.

Ils rappellent toutefois que l’activité est un élément important pour diminuer les risques associés aux maladies cardiaques, au diabète et à la démence.

«L’exercice est très bénéfique pour la santé. Quand on atteint un plateau, ça veut dire que le métabolisme a besoin de bouger. L’activité physique est essentielle pour maintenir son poids», préscise Isabelle Huot.

Les auteurs de l’étude travaillent pour l’Academy of Medical Royal Colleges, entre autres.

Brèves

Vous désirez réagir à ce texte dans nos pages Opinions?

Écrivez-nous une courte lettre de 100 à 250 mots maximum à l'adresse suivante:

Vous pouvez aussi nous écrire en toute confidentialité si vous avez de l'information supplémentaire. Merci.