/weekend
Navigation

René Simard

Chaque semaine dans son Cahier Weekend, Le Journal de Montréal vous présente des moments marquants de la carrière d’un artiste, par le biais de quelques photos souvenirs.

René Simard
Photo courtoisie

Coup d'oeil sur cet article

René Simard vient de lancer son 51e album en carrière. Ce premier album homonyme en 45 ans de carrière comporte 12 chansons originales et une reprise de Francis Martin. Des musiques du compositeur et réalisateur de l’émission Un air de famille, André Leclair, et des textes de ses amis auteurs Nelson Minville, Monique Fauteux et Yves Descary.

René Simard travaille à la mise en scène du gala du Grand rire de Québec cet été qui sera animé par Patrice L’Écuyer.

Place des arts à 10 ans
Au début des années 1970, c’était la 
gloire pour le jeune garçon. À l’âge de neuf ans, René Simard remportait le concours Découvertes de Jen Roger à la télévision de Québec. L’année suivante, il enregistrait son premier album avec son gérant Guy Cloutier, un succès instantané avec <em>L’oiseau</em> et <em>Santa Lucia</em>. Il n’avait que 10 ans quand il présenta pour la première fois son spectacle à la Place des Arts.
Photo d'archives
Au début des années 1970, c’était la gloire pour le jeune garçon. À l’âge de neuf ans, René Simard remportait le concours Découvertes de Jen Roger à la télévision de Québec. L’année suivante, il enregistrait son premier album avec son gérant Guy Cloutier, un succès instantané avec L’oiseau et Santa Lucia. Il n’avait que 10 ans quand il présenta pour la première fois son spectacle à la Place des Arts.

 

Le Japon sous le charme
À l’été 1974, René Simard, 13 ans, entouré de ses parents, à son retour du Japon. Grâce à son interprétation d’une chanson en japonais, le jeune chanteur avait reçu le premier prix au Festival de Tokyo et le trophée Frank-Sinatra des mains de ce dernier. René devenait la coqueluche de toute une génération de jeunes fans japonais.
Photo d'archives
À l’été 1974, René Simard, 13 ans, entouré de ses parents, à son retour du Japon. Grâce à son interprétation d’une chanson en japonais, le jeune chanteur avait reçu le premier prix au Festival de Tokyo et le trophée Frank-Sinatra des mains de ce dernier. René devenait la coqueluche de toute une génération de jeunes fans japonais.

 

Avec Lise Payette
Après son couronnement au Japon, René Simard était reçu par nulle autre que Lise Payette à la très populaire émission <em>Appelez-moi Lise</em>, diffusée en direct à Radio-Canada en fin de soirée. Le jeune chanteur était déjà d’un naturel désarmant et très à l’aise devant les caméras.
Photo d'archives
Après son couronnement au Japon, René Simard était reçu par nulle autre que Lise Payette à la très populaire émission Appelez-moi Lise, diffusée en direct à Radio-Canada en fin de soirée. Le jeune chanteur était déjà d’un naturel désarmant et très à l’aise devant les caméras.

 

Les «p’tits» Simard
Les «petits» Simard, enfants chéris du Québec. C’est l’époque où René participait aux grandes émissions de variétés américaines, chantait aux côtés de grands noms comme Bob Hope, donnait un spectacle avec Liberace à Las Vegas et animait sa propre émission de variétés ici, à CBC: le <em>René Simard Show</em>. Avec sa sœur, Nathalie, il partira en tournée aux États-Unis, notamment dans les Disneyland.
Photo d'archives
Les «petits» Simard, enfants chéris du Québec. C’est l’époque où René participait aux grandes émissions de variétés américaines, chantait aux côtés de grands noms comme Bob Hope, donnait un spectacle avec Liberace à Las Vegas et animait sa propre émission de variétés ici, à CBC: le René Simard Show. Avec sa sœur, Nathalie, il partira en tournée aux États-Unis, notamment dans les Disneyland.

 

L’année du mariage
Au printemps 1987, René Simard, aux côtés du chanteur et animateur Pierre Lalonde et de sa belle Marie-Josée Taillefer, qui allait devenir sa femme l’été suivant lors d’un mariage hautement médiatisé. Ils ont deux beaux enfants et sont complices depuis 35 ans.
Photo d'archives
Au printemps 1987, René Simard, aux côtés du chanteur et animateur Pierre Lalonde et de sa belle Marie-Josée Taillefer, qui allait devenir sa femme l’été suivant lors d’un mariage hautement médiatisé. Ils ont deux beaux enfants et sont complices depuis 35 ans.