/news/society
Navigation

Arthur, prénom cocasse pour le premier bébé du nouveau CUSM

Arthur Perreault
Photo Le Journal de Montréal, Caroline Paillez Marie Brilleaud, 36 ans, a donné naissance à un petit Arthur diman­che matin à 6 h 30. Son père, Sylvain Perreault, était aux anges.

Coup d'oeil sur cet article

Les parents du premier bébé qui a vu le jour au CUSM ont choisi par pur hasard le même prénom pour leur poupon que celui de l’ancien directeur de l’hôpital accusé de corruption et de fraude.

Les parents du petit Arthur, Marie Brilleaud et Sylvain Perreault, ont choisi le prénom de leur bébé sans arrière-pensée. Ils assurent qu’il n’y a aucun rapport avec Arthur Porter, qui fait face aujourd’hui à des accusations en marge d’une vaste affaire de corruption de l’ordre de 22 M$.

Arthur Porter
Arthur Perreault
Photo Facebook

Le petit garçon est né dimanche matin à 6 h 30. C’était le premier nouveau-né du nouvel hôpital du Centre universitaire de santé McGill (CUSM), qui venait tout juste d’ouvrir ses portes.

Pas de rapport

Les parents avaient reçu la veille la consigne de s’y rendre directement si l’accouchement devait se passer après 5 h du matin.

Les infirmières ne veulent pas faire de rapprochement avec l’ancien dirigeant non plus.

«Il faut se concentrer sur l’événement en lui-même. Ç’a été un très beau moment, cette naissance», dit Francine Brissette, infirmière en chef de la salle d’accouchement.

Le petit Arthur faisait en effet l’admiration de tout le personnel avec ses 3,6 kg.

«Pour moi, il n’y a pas de plus beau cadeau que d’accueillir la première patiente et de l’accompagner à la salle d’accouchement», confie l’infirmière d’expérience, qui se souviendra longtemps de cet événement.

L’emménagement des nouveaux bâtiments du CUSM a commencé dimanche avec le transfert des 150 patients du Royal Victoria. L’opération, qui s’est déroulée sans anicroche, était considérée comme le plus grand déménagement d’hôpital de l’histoire.

Accouchement rapide

Les parents d’Arthur sont arrivés juste avant que la frénésie du déménagement ne commence. Ils savaient qu’ils devaient se rendre au CUSM, mais le stress était quand même présent.

«C’est sûr qu’on ne connaissait pas l’hôpital. Mais on a regardé avant», expli­que Sylvain Perreault.

Les deux parents seraient toutefois arrivés par le stationnement des employés, mentionne Francine Brissette. Ils étaient dans le corridor de l’hôpital quand elle les a trouvés.

«Je savais que ça allait aller vite. On a couru jusqu’à la salle d’accouchement», explique-t-elle. Quelques minutes après, le petit Arthur était né.

Marie Brilleaud était ravie de son traitement au CUSM.

«On s’est bien occupé de nous. Et puis on est dans un hôpital tout neuf. C’est très agréable», confie-t-elle depuis sa chambre de la maternité.

Les parents ont reçu leur congé de l’hôpital en fin de matinée, lundi. Le petit Arthur pourra ainsi rencontrer sa grande sœur de deux ans, Émy.

Brèves

Vous désirez réagir à ce texte dans nos pages Opinions?

Écrivez-nous une courte lettre de 100 à 250 mots maximum à l'adresse suivante:

Vous pouvez aussi nous écrire en toute confidentialité si vous avez de l'information supplémentaire. Merci.