/sports/fighting
Navigation

«Money» respecte Manny Pacquiao

Le champion du monde qualifie son combat à venir d’«intrigant»

Floyd Mayweather Jr. v Manny Pacquiao - News Conference
Photo AFP

Coup d'oeil sur cet article

LAS VEGAS | Floyd Mayweather Jr a montré une nouvelle facette de sa personnalité hier, lors de la conférence de presse visant à promouvoir son mégacombat contre Manny Pacquiao.

Respect et humilité. Voilà deux qualités dont le champion WBC et WBA des mi-moyens a fait preuve devant la batterie de questions qui lui ont été posées par les nombreux journalistes présents.

Il a même lancé des fleurs à Pacquiao pour partir le bal.

«C’est un boxeur solide et tout un compétiteur. Je suis convaincu qu’il sera intronisé au Temple de la renommée un jour», a souligné Mayweather.

«En ce qui concerne notre affrontement de samedi, je crois que c’est un duel intrigant.»

Vitesse ou puissance ?

L’Américain n’a pas tort en y allant d’une telle déclaration. Est-ce que ce sera sa vitesse ou la puissance de Pacquiao qui fera la différence dans ce duel où trois ceintures seront l’enjeu?

«Je sais que je peux commettre des erreurs et que la perfection est presque impossible à atteindre, a souligné Mayweather. Ce n’est pas un choc entre Dieu et le diable, après tout.

«C’est un boxeur contre un autre et les deux sont au sommet de leur art. Ce qui est aussi important, c’est qu’on vous donne un bon spectacle.»

Le tout n’a pas été dit sur un ton arrogant, mais avec réalisme. C’est tout à son honneur.

Jeu d’échecs

Celui qu’on surnomme «Money» a confirmé que ses propos propres pendant la conférence de presse ont fait partie d’une stratégie bien établie avec son équipe.

«Depuis le début de ma carrière, j’ai toujours eu un plan de match, que ce soit sur ou à l’extérieur du ring, et ce, peu importe l’identité de mon adversaire», a-t-il raconté avec calme.

«C’est comme de disputer une partie d’échecs. Il faut savoir déplacer les bons pions sur la planche de jeu au moment opportun. Avec les années, j’estime que je suis beaucoup plus intelligent dans mon approche.»

Prédiction

S’il s’est montré respectueux envers son opposant, Mayweather ne s’est pas gêné pour dire qu’il l’emporterait, mais il n’a pas voulu s’avancer sur la façon dont il souhaite atteindre son objectif.

«En raison de mes habiletés, je crois que je sortirai du ring dans les bottines du vainqueur, a-t-il souligné. Si je peux y aller d’une telle prédiction, c’est que je sais à quel point j’ai travaillé fort durant mon camp d’entraînement pour gagner ce combat.»


♦ Avant son duel important de samedi, «Money» se détendra en regardant des films et des matchs des séries éliminatoires de la NBA.


♦ Il est revenu sur les événements violents qui se sont déroulés à Baltimore dans les derniers jours. «Les parents doivent être des modèles pour leurs enfants. Il faut se regrouper dans une telle situation.»

 


Dans le calepin

Floyd Mayweather Jr et Manny Pacquiao ont subi des tests antidopage pendant leur camp d’entraînement. Ils croient que c’est une bonne chose pour leur sport.

Après avoir subi un barrage de questions des médias électroniques, Mayweather a dû fournir une autre salve de réponses à ceux de l’écrit. Il semblait découragé par la situation, mais il a été tout même agréable. 

Pour cet événement d’envergure, le World Boxing Council (WBC) s’est surpassé en produisant une ceinture d’une valeur d’un million $. Elle avait été présentée aux médias la semaine dernière au Mexique par le Québécois Adonis Stevenson et Larry Holmes. La ceinture, réalisée par 12 artistes mexicains, est composée de 800 grammes d’or et plus de 3000 émeraudes. 

Floyd Mayweather père s’est donné en spectacle après la conférence de presse de son fils avec un rap de son cru au sujet du combat de samedi et une séance de boxe fantôme. Malgré ses 63 ans et sa carrière de pugiliste, il est encore bien en forme. 

Dans la foule qui assistait à la conférence de presse, on a aperçu l’ancien champion du monde des lourds Mike Tyson. Il était de bonne humeur et il a serré la pince de plusieurs journalistes qui ont couvert ses duels au cours de sa carrière. 

L’attente pour les entrevues individuelles des boxeurs est interminable. Il faut croire que c’est normal avec près de 1000 journalistes accrédités.