/lifestyle/techno
Navigation

Tatouages et Apple Watch ne font pas bon ménage

un utilisateur tatoué avoir maille à partir avec sa montre Aplle Watch qui se verrouille constamment.
Source: YouTube un utilisateur tatoué avoir maille à partir avec sa montre Aplle Watch qui se verrouille constamment.

Coup d'oeil sur cet article

Nouvelle tuile pour l'Apple Watch.

Plusieurs médias spécialisés dans les nouvelles technologiques rapportent que les tatouages nuiraient à la lecture du pouls de l’utilisateur ainsi qu’à la fonction «wrist detect» de l’accessoire nouvellement sur le marché.

Un rythme cardiaque incroyablement irrégulier

Serenity Caldwell, notamment, rapporte des pouls erronés notés lors de tests réalisés chez iMore.

Ainsi, un testeur tatoué a constaté que son rythme cardiaque tournait autour de 69 battements par minute lorsque la montre reposait sur son poignet sans tatouage.

Puis, lorsque l’engin était collé sur un tatouage aux couleurs claires, ce même rythme cardiaque faisait un bond jusqu’à 80 battements par minute. Puis, sur un tatouage aux couleurs sombres, l’Apple Watch indiquait que le cœur de l’utilisateur battait à 196 battements par minute!

Ainsi, les tatouages nuiraient au cardiofréquencemètre intégré au gadget. Ce dernier aurait du mal à distinguer la pigmentation du sang — et donc sa vitesse de circulation — au travers de la peau encrée.

«Wrist detect» écope aussi

On rapporte également que la fonction «wrist detect» de l’Apple Watch s’adapte mal à la peau tatouée, comme en témoigne cette vidéo où on peut voir un utilisateur tatoué ayant maille à partir avec sa montre qui se verrouille constamment.

Bien qu’elle peut être arrêtée, la fonction «wrist detect» permet une utilisation plus sécurisée — notamment lors d’utilisation d’applications de paiements comme «Apple Pay» — lorsqu’actionnée.