/news/currentevents
Navigation

Un entrepreneur proche de l'ex-maire visé par l'UPAC

FD-PERQUISITION UPAC
Photo agence qmi, michel desbiens Deux entreprises de l’homme d’affaires Dominic Cayer, Groupe Domco et Tapage Communication, ont été perquisitionnées hier matin par les enquêteurs de l’UPAC qui ont également visité l’hôtel de ville de Blainville et deux firmes de construction.

Coup d'oeil sur cet article

Un entrepreneur de Blainville, qui était aussi un très proche collaborateur de l’ex-maire François Cantin et qui faisait des affaires d’or avec la municipalité, est au centre d’une vaste enquête de l’Unité permanente anticorruption (UPAC).

Dominic Cayer est le propriétaire des compagnies d’impression et de publicité Domco et Tapage Communication, visitées hier par l’UPAC.

Au total, les 70 enquêteurs déployés sur le terrain ont perquisitionné dans six lieux différents, dont l’hôtel de ville de Blainville, et, selon nos informations, les bureaux de Doncar Construction (à Laval) et Construction CJRB (à Terrebonne).

Le Journal a appris que Cayer est au cœur de l’enquête pour des faits qui se seraient déroulés à partir du milieu des années 2000.

Les perquisitions visaient à amasser de l’information dans plusieurs projets d’enquête distincts ciblant notamment l’octroi de contrats publics de construction, de déneigement, de services d’imprimerie et de communications.

Dominic Cayer - Homme d’affaires
Photo courtoisie
Dominic Cayer - Homme d’affaires

Des millions en contrats

Aucune arrestation n’a été effectuée, mais plusieurs personnes ont été rencontrées, a indiqué l’UPAC.

Joint par Le Journal, Dominic Cayer a affirmé qu’il n’avait pas été rencontré par les inspecteurs et s’est refusé à tout autre commentaire, référant au communiqué émis plus tôt dans lequel il affirmait collaborer avec l’UPAC.

Entre 2006 et 2008, Domco et Tapage ont perçu pas moins de 2,6 M$ de contrats de la Ville de Blainville.

M. Cayer était alors le conseiller stratégique du maire de l’époque, François Cantin.

Hier, le cabinet de l’actuel maire Richard Perreault, en poste depuis 2013, ne nous a pas rappelés.

Élections

Selon nos informations, Dominic Cayer était également très impliqué dans l’organisation d’élections sur la Couronne Nord.

Il a entre autres collaboré avec Gilles Cloutier, ancien organisateur d’élections clé en main devenu témoin vedette et controversé de la commission Charbonneau.

Un ingénieur de la firme Tecsult avait d’ailleurs raconté à la juge Charbonneau avoir remis 10 000 $ en argent comptant à Dominic Cayer en 2009, pour le compte du parti du maire François Cantin.


Un homme d’affaires influent

François Cantin - Ex-maire de Blainville
Photo courtoisie
François Cantin - Ex-maire de Blainville
 
L’homme qui intéresse tant l’UPAC a connu une ascension fulgurante après avoir quitté son poste d’élu à Blainville. 
 
«C’était le troisième plus gros contractant de la Ville après Hydro-Québec et la compagnie qui ramassait les ordures, ironise John W. Babiak, un citoyen de Blainville qui a alerté l’UPAC. Tout ce qui pouvait passer par lui passait par lui.»
 
Après son passage en tant que conseiller municipal et président du parti de François Cantin, Dominic Cayer est resté le conseiller politique de l’ex-maire, tout en développant ses affaires.
 
Réussites
 
En plus de ses contrats avec Blainville, l’entrepreneur de 45 ans est devenu propriétaire d’au moins cinq restaurants et d’un salon de coiffure. 
 
Sur son site internet, Dominic Cayer raconte son parcours professionnel et partage les actualités de ses entreprises.
 
«Après plus de vingt années sur le marché du travail et comme entrepreneur, j’ai éprouvé le besoin de me présenter à vous et de partager mes réussites d’affaires en ayant en tête que c’est en travaillant (parfois même sur soi!) que chacun peut devenir une meilleure personne et réaliser ses rêves», écrit-il.
 
L’agence Tapage a notamment reçu plusieurs prix nationaux et internationaux pour ses campagnes publicitaires. 
 
M. Cayer est membre des chambres de commerce de Sainte-Thérèse et de Mirabel ainsi que de l’Association des gens d’affaires de Blainville. 
 

Brèves

Vous désirez réagir à ce texte dans nos pages Opinions?

Écrivez-nous une courte lettre de 100 à 250 mots maximum à l'adresse suivante:

Vous pouvez aussi nous écrire en toute confidentialité si vous avez de l'information supplémentaire. Merci.