/sports/hockey/canadien
Navigation

Canadien et Lightning sont nez à nez

Coup d'oeil sur cet article

Le Canadien ne fait pas l’unanimité auprès de nos 12 experts appelés à livrer leurs prédictions pour le deuxième tour éliminatoire qui s’est amorcé hier soir.

S’ils avaient tous choisi le ­Tricolore pour battre les Sénateurs en première ronde, la moitié d’entre eux prévoient que le Lightning de Tampa Bay mettra fin au ­parcours du CH.

La plupart des intervenants s’attendent ­toutefois à un duel qui exigera au moins six matchs pour déterminer le gagnant, à l’exception de Luc ­Grenier, directeur des sports au Journal de ­Québec, qui soutient que le CH sera éliminé en cinq ­rencontres.

Appui inconditionnel pour les Blackhawks

Dans les autres séries, les Blackhawks ­obtiennent un appui inconditionnel de la part de nos experts, alors que les Rangers ­obtiennent 11 votes sur un total de 12 pour ­battre les Capitals de Washington.

Enfin, seulement deux experts sont d’avis que les Flames de Calgary vont venir à bout des Ducks d’Anaheim.

Note parfaite

André Cyr, adjoint au directeur des sports au Journal de Montréal, et le journaliste Pierre ­Durocher sont les deux seuls à avoir prédit avec succès l’issue des huit affrontements du premier tour.

Ils sont aussi parmi les six experts à prédire une victoire du ­Canadien en deuxième ronde.

* Nos experts ont fait leurs prédictions avant les rencontres d’hier soir.

Le Lightning en six

En cinq confrontations de saison régulière, le ­Canadien n’a pas été en mesure de percer le ­mystère Ben Bishop. Steven Stamkos est en panne sèche depuis le début des séries, mais connaît ­toujours du succès face au Canadien. Pendant ce temps, le rapide Tyler Johnson est en feu. Le ­Canadien parviendra à remporter deux matchs en raison de son repos, mais la crème finira par ­remonter.

Le Canadien en six

La meilleure attaque du circuit contre la défense qui, à égalité avec les Blackhawks de Chicago, a accordé le moins de buts à l’adversaire. Mais c’était pendant la saison régulière. On efface tout et on recommence en séries. Grâce à Carey Price – encore lui –, le Canadien viendra à bout de l’équipe qui s’est pourtant amusée à ses dépens cette année en la battant à cinq reprises. Le Tricolore éliminera le Lightning à Tampa à l’occasion du sixième match.

Le Canadien en sept

Le CH chassera ses démons contre sa bête noire de la saison, le Lightning. Carey Price restera la clé pour une victoire contre la redoutable attaque des hommes de Jon Cooper. Pour battre le Lightning, le Tricolore n’aura pas seulement comme défi de ­ralentir Steven Stamkos, mais aussi de freiner le trio des jeunes, celui de Tyler Johnson, Ondrej Palat et Nikita Kucherov.

Le Canadien en six

Oui, oui, on le sait. Le Lightning a mis le Canadien dans sa petite poche en saison régulière. Mais là on parle des séries, et ce n’est plus la même histoire. On a affaire à deux bonnes équipes et si le Lightning peut foudroyer n’importe qui avec son attaque, le CH nous semble avoir plus de profondeur, une ­brigade défensive légèrement supérieure et surtout, un Carey Price exceptionnel.

Le Lightning en six

Disons que la fiche immaculée du Lightning contre le CH en saison régulière n’a plus aucune signification. Ça n’arrange pas tout pour autant. Le ­Tricolore ne peut espérer s’en tirer indéfiniment avec une offensive qui produit peu et une attaque massive qui n’arrive à rien. Peut-on penser que Carey Price peut en voler quatre au Lightning, aussi bon soit-il? Méchante commande! Malheureusement, le parcours du Canadien s’arrêtera au deuxième tour.

Le Canadien en sept

Les joueurs du Canadien sont bien reposés et cela leur permettra de prendre les devants dans la série. Ils en auront cependant plein les bras face aux rapides attaquants et aux solides défenseurs du ­Lightning. Carey Price sera à son mieux et il aura le dernier mot sur Ben Bishop.

Le Lightning en cinq

Le CH ne réussira pas à percer l’énigme du Lightning, sa bête noire cette saison. La vitesse de Tampa Bay et son attaque dévastatrice viendront à bout du CH, même avec Carey Price.

Le Lightning en six

Cette fois-ci, Ben Bishop sera là. Il veillera au poste même s’il est inférieur à Carey Price. Il n’y a qu’en défense que Tampa Bay cédera un peu de terrain au Canadien. Steven Stamkos est dû pour éclater.

Le Canadien en six

Le Lightning a eu de la difficulté à battre une équipe qui est arrivée en séries éliminatoires sans gardien numéro un. Et il est là le problème. Carey Price est en mission et il représente une inspiration pour son équipe. Le Lightning a peut-être l’une des meilleures attaques de la ligue, mais ce sont les équipes ­défensives qui gagnent des championnats. Le défi sera de taille, mais en fin de compte, le Canadien poursuivra sa route.

Le Lightning en sept

Ce sera une longue et épuisante série, il y aura ­plusieurs rebondissements. Les deux gardiens seront sous les projecteurs et l’attaque du Canadien sera de nouveau remise en question. Le Lightning est une équipe rapide misant sur de nombreuses ressources à l’offensive et c’est pourquoi, au terme d’une longue série, cette équipe parviendra à ­enlever la série face au Canadien.

Le Lightning en sept

En séries, les statistiques de la saison régulière ne veulent plus rien dire, le refrain est connu. Oui, le Canadien offrira une meilleure résistance au Lightning. Carey Price en volera une, peut-être deux. Mais le manque de punch à l’attaque du ­Tricolore lui sera fatal, tandis que Steven Stamkos est dû pour exploser.

Le Canadien en sept

Le Canadien va battre le Lightning au bout de sept matchs difficiles. Mais à la toute fin, la foule et Carey Price vont faire la différence. De plus, malgré Steven Stamkos, le duo Andreï Markov–P.K. Subban est ­toujours plus dangereux en avantage numérique. Ça n’a pas paru contre les Sénateurs, mais l’avantage numérique du Canadien a du potentiel.