/lifestyle/food
Navigation

Les brasseurs nomades

Les brasseurs nomades
Photo Fotolia

Coup d'oeil sur cet article

Saviez-vous que plusieurs brasseurs québécois n’avaient pas nécessairement leur propre brasserie? Ils créent leurs propres recettes, possèdent et gèrent des marques connues, assurent la représentation et la gestion des détaillants, mais ils n’ont pas de brasserie.

Renaud Gouin est un de ces brasseurs nomades ou itinérants. Ayant d’abord perçu un vide dans le créneau des bières d’inspiration américaine aux houblons expressifs, il a lancé la gamme Jukebox il y a maintenant trois ans. Contrairement aux propriétaires de brasseries, il peut conserver un emploi à temps plein dans le domaine du conseil financier. Ses bières sont brassées dans les locaux de Brasseur de Montréal selon les recettes qu’il a élaborées.

La gestion des clients de Jukebox, de l’image de marque, l’administration ainsi que l’ensemble des volets de commercialisation de ses bières l’occupent une quinzaine d’heures par semaine. Il en tire un revenu complémentaire intéressant et surtout, se permet ainsi de vivre pleinement sa passion. Il n’a peut-être pas de brasserie, mais n’en est pas moins un brasseur.

Payer un local et acheter l’équipement peut s’avérer une aventure coûteuse, voire inaccessible pour certains projets en démarrage. L’obtention des permis nécessite de nombreux mois. Ce n’est pas à la portée de toutes les ambitions. En parallèle, de nombreuses brasseries existantes n’utilisent pas leur équipement à leur pleine capacité. Elles ne brassent pas la nuit par exemple, ou encore la fin de semaine, et plutôt que de laisser l’équipement au repos, elles préfèrent le louer à un brasseur nomade.

Alliés

La démarche s’inscrit bien entendu dans une volonté mercantile de maximiser l’utilisation des équipements de brassage. Cependant, l’esprit de collégialité propre à l’industrie brassicole prend dans cette pratique tout son sens. En offrant à un brasseur nomade la possibilité d’entrer sur le marché sans investir dans sa propre brasserie, le locateur introduit un concurrent sur son marché.

Connaissez-vous beaucoup d’industries où un entrepreneur accepterait de se tirer ainsi dans le pied? Probablement pas, et c’est là toute la distinction du milieu de la bière artisanale.

Un nouveau concurrent n’est pas perçu comme un rival; il est perçu comme un allié qui alimentera l’effervescence d’une industrie en croissance. Deux têtes valent mieux qu’une.

David Lévesque Gendron et Martin Thibault sont les auteurs de Les saveurs gastronomiques de la bière (Druide, 2013), sacré meilleur livre sur la bière aux Gourmand Awards, gagnant du premier prix littéraire Mondial de la Bière, gagnant d’une médaille d’or au concours des livres culinaires canadiens de Taste Canada et en nomination pour le prix Marcel Couture.


Le saviez-vous ?

Le brassage itinérant ou sous contrat peut être une option intéressante pour un projet de brasserie en démarrage qui n’a pas encore obtenu son permis de brassage. Les recettes de la maison peuvent être produites ailleurs de façon à accélérer le lancement de l’entreprise.


Dégustation Comparative

Les bières produites par des brasseurs nomades

Blonde

Bières Jukebox, à Montréal

Le nez: Pamplemousse, fleurs.

En bouche: Pain frais, agrumes juteux, amertume soutenue.

Pourquoi c'est bon: Une belle introduction à l’amertume dans la bière puisque celle-ci est menée par des salves d’alléchants arômes d’agrumes aussi accessibles qu’un jus de pamplemousse.


Bitter

Isle de Garde, à Montréal

Le nez: Pain caramélisé, noisettes, petits fruits.

En bouche: Pain grillé, houblons feuillus.

Pourquoi c'est bon: Un conditionnement intelligent visant à se rapprocher, grâce à une effervescence faible et une température élevée, de la Bitter britannique authentique.


Bierbrier Premium Ale

Brasserie Bierbrier, à Montréal

Le nez: Céréales fraîches, pomme, grain.

En bouche: Pain au levain, agrumes délicats.

Pourquoi c'est bon: Une bière de tous les jours faisant maintenant partie du paysage au sein de nombreux restaurants et bars montréalais.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.