/weekend
Navigation

De l’abattoir à la scène

Samuelle Ducrocq-Henry et Morgan. Ce dernier a failli être acheté 470 $, soit le prix de sa valeur en viande.
photo courtoisie Samuelle Ducrocq-Henry et Morgan. Ce dernier a failli être acheté 470 $, soit le prix de sa valeur en viande.

Coup d'oeil sur cet article

ESTÉREL | Dix chevaux sauvés de la mort jouent les vedettes dans un spectacle équestre haut en couleur présenté dans les Laurentides.

Empereur, Diva, Astral, Flash et six autres de leurs amis à sabots ont eu la vie sauve grâce à Samuelle Ducrocq-Henry, une passionnée de chevaux qui les a achetés pour les présenter dans un spectacle à grand déploiement.

Aujourd’hui, cette troupe équestre participe à un spectacle à grand déploiement réunissant 30 chevaux au total, une quinzaine d’artistes et plusieurs musiciens en direct. On reconnaît les rescapés par le ruban bleu qu’ils portent à la crinière.

L’histoire d’Opérette & Voltaire, les mémoires d’un cheval-tambour est tirée d’un livre écrit par Samuelle Ducrocq-Henry et lancé l’année dernière. Durant 1 h 45, les spectateurs se retrouvent plongés au cœur de la Belle Époque, de Montréal à New York, en faisant une virée dans les cabarets parisiens. La troupe combine chant, théâtre et exploits équestres.

La pur-sang Rozada est aveugle et âgée de 29 ans (l’équivalent de 85 ans chez les humains). Elle ne performe pas sur scène, mais elle sert d’écran de projection.
photo courtoisie
La pur-sang Rozada est aveugle et âgée de 29 ans (l’équivalent de 85 ans chez les humains). Elle ne performe pas sur scène, mais elle sert d’écran de projection.

Mme Ducrocq-Henry, qui est professeure en nouveau média, a mis ses connaissances technologiques au profit du spectacle en y imaginant des décors animés en 3D qui permettent un échange entre les chevaux de l’écran et ceux de la scène.

L’ange de chevaux

Avant d’aboutir dans la troupe de Mme Sucrocq-Henry, plusieurs chevaux ont eu la vie dure. Arkéo, a été repris la veille de se rendre à l’abattoir. Le propriétaire de Léo, un jeune poney de quatre ans asthmatique, avait l’Alzheimer et souhaitait s’en débarrasser. Dexie était exploitée comme cheval de randonnée. Victime de négligence, elle boitait et souffrait d’arthrite. Morgan a été racheté in extremis de l’encan à viande à l’âge de trois ans. Depuis, il a permis à Mme Ducrocq-Henry de se qualifier en coupes du monde de horse-ball en 2006 et 2008. «Il faut leur donner une chance», explique cette cavalière au grand cœur.

Les chevaux viennent de partout. Certains sont des États-Unis, de la France, de la Hollande, du Costa Rica, du Mexique, tandis que certains sont du Québec.

Le spectacle sera présenté tous les derniers samedis du mois à Haras Laurentien, qui est situé à l’Estérel.


Le projet en chiffres 

2,5 M$ d’investissements privés 
 
2200 tonnes de sable
 
5 tonnes de moulée et 90 tonnes de foin par an
 
350 m3 de béton
 
10 000 planches de bois 
 
22 mètres de long pour l’écran panoramique
 
15 000 $ en frais vétérinaires à ce jour
 
3 terrains de tennis pour la scène et l’arrière-scène.
 
25 000 km parcourus par les chevaux
 
 
 
 
 
 

 

Brèves

Vous désirez réagir à ce texte dans nos pages Opinions?

Écrivez-nous une courte lettre de 100 à 250 mots maximum à l'adresse suivante:

Vous pouvez aussi nous écrire en toute confidentialité si vous avez de l'information supplémentaire. Merci.