/opinion/columnists
Navigation

Alerte: taxophiles en liberté

Coup d'oeil sur cet article

Nous traversons actuellement une révolution monumentale, une libération d’une forme d’esclavage des cadres de contrôle traditionnels, devenus caducs.

Nous traversons actuellement une révolution monumentale, une libération d’une forme d’esclavage des cadres de contrôle traditionnels, devenus caducs.

Une libération technodémocratique de l’Homme.

Après la désuétude de l’État nation, voici l’effritement de l’État carcan. La technologie fait tomber nos chaînes face à des États et des lobbies en catatonie.

Sur l’autoroute de l’existence, ces entités se font passer à gauche par les technos en folie et à droite par des consommateurs assoiffés d’accès, de meilleurs services à meilleur marché.

De plus en plus de Québécois écoutent Spotify, appellent Uber, magasinent sur Amazon, réservent des vacances sur AirBNB et regardent Netflix. Tout ça hors taxes! Paniqués devant toutes ces bourrasques libératrices, les gouvernements veulent reprendre le contrôle du match et maintenir ces carcans qui nous étouffent et qui extorquent.

Mais ils perdront. Et la défaite, inéluctable, se confirme de jour en jour.

Car la révolution de fond gagne du terrain, chaque seconde, face à des gouvernements embourbés dans leurs réflexes tentaculaires et leur gangrène réglementaire.

AirBnB et Über

La réaction pathétique du gouvernement Couillard concernant AirBNB cette semaine est révélatrice d’une telle frayeur. Haro sur l’hébergement illégal! Euh! illégal pourquoi? Parce qu’il n’est pas... taxé? Le citoyen est enfin libre d’héberger qui il veut, à son tarif. Comme il est libre de transporter qui il veut!

Comme un retour à l’ordre naturel, non? Au lieu de lapider piteusement Uber et l’évolution technologique qui la sous-tend, regardez donc ce qui cloche dans votre cour!

Des régimes alambiqués de permis de ci et de ça, érigés artificiellement pour protéger des corporatistes et des clientèles. L’État a perdu et perdra encore, mais ne peut s’empêcher de se comporter tel un junkie manipulateur exigeant sa dose, ou comme un compulsif taxophile qui a même songé à taxer les transactions sur... Kijiji! Pour le vieux BBQ de mononcle Roger à 45 $, on perçoit la taxe comment et on l’envoie à qui?

Les artistes aussi

Pas seulement les gouvernements qui sont épouvantés face à cette brise libératrice. Lors de la prochaine campagne fédérale, l’ADISQ fera d’une nouvelle taxe sur les téléphones intelligents un enjeu électoral. La raison? Nos artistes ne vendent plus de disques et sont forcés de faire des tournées pour vivre! Pleurons ensemble...

Acceptez de prendre la vague au lieu d’avaler l’eau! Et surfez, profitez de la cinétique pour vous propulser!

Car ce tsunami est impitoyable. Et fera voler en éclat les frontières.

Le CRTC bloque HBO au Canada?

Bof, si vous êtes le moindrement débrouillard et curieux, c’est un jeu d’enfants d’accéder à toute la bibliothèque de ce géant culturel américain par l’appli HBO Now sur votre iPad, même dans le fond de Baie St-Paul.

Les inspecteurs sont dépassés, les contrôles caducs et nos politicos, pour la plupart incultes en techno cherchent leur oxygène. Bien malin celui qui peut prédire où tout cela nous mènera.

Mais pour l’instant, j’avoue savourer avec jouissance la frayeur de ces gouvernants cherchant désespérément à nous mater à grands coups d’arbitraire.

Brèves

Vous désirez réagir à ce texte dans nos pages Opinions?

Écrivez-nous une courte lettre de 100 à 250 mots maximum à l'adresse suivante:

Vous pouvez aussi nous écrire en toute confidentialité si vous avez de l'information supplémentaire. Merci.