/sports/hockey
Navigation

«Las Vegas est prêt pour la LNH» - Mark Prows, vice-président de MGM

Le vice-président de MGM Resorts a un contrat de location en poche avec le groupe de Bill Foley

«Las Vegas est prêt pour la LNH» - Mark Prows, vice-président de MGM
photo courtoisie

Coup d'oeil sur cet article

Les rumeurs de l’arrivée d’une équipe de la LNH à Las Vegas se font persistantes. Selon Mark Prows, vice-président de MGM Resorts International, le marché de la ville du jeu a tous les atouts nécessaires pour que ça devienne réalité.

C’est ce qu’il a déclaré à quelques journalistes lors d’une visite du nouvel amphithéâtre cette semaine.

«Les dirigeants de la LNH rencontreront ceux du groupe de Bill Foley (investisseurs qui veulent implanter une équipe à Las Vegas) ici en juin, a déclaré Prows. Avec notre appui, je crois qu’ils seront en mesure de comprendre que le marché de Las Vegas est prêt pour accueillir une équipe.»

Comme on l’a constaté à quelques reprises, le commissaire Gary Bettman a déclaré qu’il n’était pas intéressé par une expansion à court terme. Toutefois, le lobbying étant ce qu’il est, la candidature de Las Vegas pourrait être soumise à un vote aussi tôt qu’en septembre prochain.

«L’objectif serait d’implanter une formation pour la saison 2017-18», a-t-il ajouté.

À ce moment-ci, il faut se demander si Las Vegas n’a pas devancé Québec dans la course pour l’obtention d’une concession, même si la construction du Centre Videotron sera terminée avant celle de l’aréna du groupe MGM Resorts (voir autre texte).

Une entente de location en poche

Foley et ses associés ont fait leurs devoirs avant d’entamer des démarches officielles avec le commissaire Bettman.

En plus d’une prévente d’abonnements de saison très fructueuse, ils ont signé une entente de location à long terme pour l’amphithéâtre avec les dirigeants de MGM.

«On est prêts à passer à l’action dès qu’ils nous donneront le feu vert, a affirmé Prows avec confiance.

«Pour ce qui est de leur prévente, leur réussite est un peu surprenante, car ils avaient une tonne de critères à respecter quand ils ont sondé la population.»

À ce jour, plus de 10 000 abonnements ont été vendus même si les acheteurs ne sont pas assurés qu’il y aura une équipe de la LNH.

L’effet de la nouveauté

Depuis qu’il est à la tête de la LNH, Gary Bettman n’a jamais eu peur de prendre des risques quand il était question d’expansion ou de transfert.

Les Panthers de la Floride, le Lightning de Tampa Bay et les Coyotes de l’Arizona sont là pour le prouver. Il faut notamment se demander si une formation à Las Vegas pourrait survivre à long terme dans un marché, où l’économie est axée sur le tourisme.

Lorsque l’effet de la nouveauté se sera estompé, une équipe gagnante sera essentielle pour en assurer la pérennité.

«Je crois que c’est le cas pour toutes les concessions sportives, a souligné Prows. Ce n’est pas quelque chose d’unique, car les assistances sont souvent reliées aux succès d’une franchise.»

L’aréna de Las Vegas en quelques chiffres

  • Fin des travaux prévue: printemps 2016
  • Étendue du site: 16 acres
  • Surface de l’aréna: 650 000 pieds carrés
  • Entreprises responsables des travaux: partenariat entre les entreprises Hunt et Penta
  • Nombre de sous-contractants: 45
  • Nombre d’ouvriers: environ 350
  • Pièces de métal nécessaires pour la construction: environ 7100
  • Longueur des poutres principales: 350 pieds
  • Nombre de kilomètres de fils électriques: 304
  • Capacité maximale: l’aréna pourra accueillir jusqu’à 22 000 personnes pour un spectacle de musique ou de divertissement.
  • Capacité selon les différents sports: Boxe 20 000, Basketball 18 800, Hockey 17 500

 

Brèves

Construction

Les délais seront respectés

Las Vegas Arena Construction Site Tour
Photo AFP

Les travaux du nouvel aréna de Las Vegas vont bon train et, à moins d’une catastrophe, il ouvrira ses portes au printemps 2016, comme prévu.

Lors du passage du Journal de Montréal, les responsables ont déclaré qu’ils étaient heureux de la progression de leur projet.

«L’aréna est complété à environ 50 %, a affirmé Roy Mares, le grand patron du chantier. On est en train d’installer toutes les composantes électroniques qui en feront partie, tout en travaillant sur la structure du toit.

«Selon nos calculs, d’ici la mi-juin, tout sera fermé et on aura un vrai édifice devant nos yeux.»

Quand les dirigeants de MGM Resorts lui ont remis le projet entre les mains, celui qui a également bâti l’hôtel Aria avait un délai de deux ans.

«C’est la norme ici, a souligné Mares. Malgré cela, ça représente tout un tour de force.»

Pour ceux qui se le demandent, les portes du nouvel édifice, situé entre les hôtels Monte Carlo et New York New York, ne donneront pas directement sur la célèbre «Strip». Toutefois, il sera bien visible avec un écran géant de plusieurs mètres carrés.

Si le dossier de la venue de la LNH progresse bien, celui d’une équipe de la NBA est au point mort. Malgré tout, les dirigeants de MGM gardent l’œil ouvert au cas où il y aurait des développements.


Mark Prows a indiqué à un journaliste américain qu’un combat revanche entre Manny Pacquiao et Floyd Mayweather pourrait être présenté dans le nouvel aréna, s’il y en a un bien sûr.


L’arrivée d’un amphithéâtre flambant neuf ne veut pas dire que le MGM Grand Arena sera délaissé. «C’est ma priorité, que nous ayons un programme équilibré entre nos trois arénas», a précisé Prows.