/sports/opinion/columnists
Navigation

Désolant!

Coup d'oeil sur cet article

Michel Therrien a bien résumé la situation en commentant le manque de discipline de son équipe dans cette très gênante défaite aux mains du Lightning.

Michel Therrien a bien résumé la situation en commentant le manque de discipline de son équipe dans cette très gênante défaite aux mains du Lightning.

«Inacceptable! a-t-il lancé.

«Ça nous a coûté le match, c’est aussi simple que ça.»

Pourtant, le Canadien faisait belle figure jusqu’à ce que Brandon Prust écope d’une pénalité pour conduite antisportive consécutive à une offense pour rudesse.

Bon, le Tricolore a réussi à protéger son avance de 1 à 0 durant ces quatre minutes, mais cela n’enlève rien au fait que Prust avait mis les siens en mauvaise posture.

Après le match, Prust a accusé Watson de l’avoir traité de tous les noms alors qu’il se rendait au banc des pénalités.

On ne met pas ses paroles en doute. Mais a-t-il dit quelque chose à Watson pour recevoir un tel traitement?

Crampe au cerveau

D’autre part, qu’est-ce que P.K.Subban a pensé en portant un double échec derrière la tête de Ryan Callahan après que les siens eurent écoulé avec succès les deux pénalités de Prust?

C’est la deuxième bourde du genre de Subban dans les séries. Au premier tour, il avait été expulsé du premier match contre les Sénateurs lorsqu’il avait frappé Mark Stone à deux mains avec son bâton.

Ce n’est pas de cette manière qu’un joueur d’équipe et candidat au trophée Norris est censé jouer.

Un geste tout à fait inutile, une pénalité tout à fait stupide!

Avec 24 secondes à faire à la période initiale, Valtteri Filppula a profité de l’absence de Subban pour créer l’égalité, puis le Canadien s’est envolé comme une balloune qu’on vide de son air.

Pourquoi?

Le Tricolore était encore dans le match. La marque était égale et il restait deux grosses périodes à jouer.

Therrien dit avoir ramené ses hommes à l’ordre durant le premier entracte. De toute évidence, son message n’a pas été entendu.

Au lieu de retrouver leur sang-froid, les hommes de Therrien ont continué à pécher par indiscipline. Comme s’ils croyaient que l’attaque massive ne réussirait pas à se remettre en marche après avoir éprouvé des difficultés dans sa série contre les Red Wings et lors du match de vendredi au Centre Bell. Le Canadien a joué avec le feu et s’est brûlé au troisième degré.

Ça augure bien mal

Que va-t-il se passer maintenant?

Un dicton dit qu’un match ne dicte pas l’allure d’une série. Mais dans le cas du Canadien, on a l’impression que sa défaite crève-cœur dans la première rencontre de cette série lui a causé une profonde blessure.

Le Tricolore aurait dû gagner ce match. Le Lightning sortait d’une éprouvante série de sept rencontres qui ne s’était terminée que deux jours plus tôt.

Les hommes de Therrien ont tout donné ce soir-là, mais ils se sont retrouvés les mains vides.

La suite des choses n’augure rien de bon.

Le Canadien a perdu ses sept affrontements cette saison contre le Lightning, qui, en plus, a conservé la meilleure fiche à domicile dans la Ligue nationale en saison régulière.