/news/currentevents
Navigation

Le jeune homme frappé de trois coups de poing par un policier réagit sur Facebook

Xavier Amodeo
Photo Facebook Xavier Amodeo

Coup d'oeil sur cet article

Le jeune homme qui a été frappé à trois reprises au visage par un policier se réjouit que «l’injustice» qu’il a subie ait été révélée au grand jour grâce à la vidéo d’un passant devenue virale.

«Je me considère chanceux. Chanceux puisqu’en ce moment, des centaines, des milliers de personnes, ma famille, mes parents peuvent voir les événements qui ont précédé mon arrestation le 1er mai 2015. Je suis chanceux puisque l’injustice et la violence dont j’ai été sujet ont la possibilité d’être vues, partagées, discutées grâce à la prolifération de ces vidéos», a commenté aujourd'hui Xavier Amodeo via son compte Facebook.

Les images de son arrestation survenue vendredi ont fait le tour du web aujourd'hui. Des vidéos de l’intervention policière, captés par des passants, laissent voir trois policiers en train de maîtriser le manifestant récalcitrant face à son arrestation. Alors que deux d’entre eux tentent de le contenir, le troisième policier lui a assené trois coups en plein visage.

« Manque d’élégance »

«Comme j’étais très éloigné de ce qu’on pourrait appeler une manifestation, ces vidéos ont pu être captées, ce n’est pas la chance de toutes les personnes qui sont, à pratiquement chaque manifestation, comme moi je l’ai été, frappées, étranglées, brutalisées, méprisées par les policiers...», a écrit M. Amodeo sur le réseau social.

Une intervention policière qui manque «d’élégance» selon un ancien policier et formateur en emploi de la force.

«Les frappes de diversion doivent être données à des endroits ciblés, a dit Alfredo Munoz. Frapper au visage, ce n’est pas recommandé, il y a des dangers potentiels: le nez, les yeux, les dents.» À la police de Montréal, aucune enquête n’a été ouverte pour l’instant concernant cet événement.

«Présentement, on est à analyser tout ça», a dit le commandant Ian Lafrenière.

 

Brèves

Vous désirez réagir à ce texte dans nos pages Opinions?

Écrivez-nous une courte lettre de 100 à 250 mots maximum à l'adresse suivante:

Vous pouvez aussi nous écrire en toute confidentialité si vous avez de l'information supplémentaire. Merci.