/sports/hockey/canadien
Navigation

Objectif: 7e match

Michel Therrien apprécie beaucoup la manière dont son équipe se comporte

Objectif: 7e match
Photo Journal de Montréal, Martin Chevalier

Coup d'oeil sur cet article

Il s’en est passé des choses, dans la longue histoire du Canadien. Des exploits, en voulez-vous, en v’là!

L’équipe montréalaise n’avait cependant jamais réussi à forcer la présentation d’un sixième match après avoir tiré de l’arrière 0-3 dans une série.

La formation dirigée par Michel Therrien réussira-t-elle maintenant à pousser cette palpitante série contre le Lightning jusqu’à la limite de sept matchs?

On le saura demain soir (mardi), alors que le Canadien tentera de remporter une troisième victoire consécutive face à une équipe qui était considérée jusqu’à tout récemment comme sa bête noire.

Il va sans dire que Therrien est pas mal fier des efforts fournis par sa troupe.

«Notre remontée dans cette série démontre le caractère de notre groupe de joueurs», a-t-il commenté lors d’une conférence téléphonique qui s’est tenue peu de temps après son arrivée à Tampa.

«Nous voulons continuer sur notre lancée, a ajouté Therrien. Nous ne sommes pas encore satisfaits. Nous voulons forcer la présentation d’un septième match. Nous sommes revenus à Tampa pour ça. Notre objectif est bien clair.»

L’importance de la discipline

Tous les espoirs sont permis pour le Canadien. Mais pour espérer vaincre le Lightning dans son château fort, les joueurs devront profiter de leurs occasions de marquer.

Ils devront aussi faire preuve d’une grande discipline, car on sait que l’attaque massive du Lightning peut faire beaucoup de dommages.

«Les gars ont bien réagi après avoir été indisciplinés lors de la seconde rencontre de la série, a souligné Therrien. Ils ne se laissent pas déranger par l’adversaire après les coups de sifflet.»

Fait à noter, le Lightning n’a bénéficié d’aucune situation de supériorité numérique lors du cinquième match.

L’an dernier contre Boston

Therrien estime que ses joueurs se sentent en confiance face au défi qu’ils essaient de relever. On sait que seulement quatre équipes dans l’histoire de la LNH sont parvenues à combler un déficit de 0-3 pour remporter une série.

Therrien a rappelé que ses joueurs profitent de l’expérience acquise l’an dernier lorsque le Canadien avait surmonté un retard de 2-3 lors de la série contre les Bruins, remportant les sixième et septième matchs par des scores de 4 à 0 et de 3 à 1.

«Je sens que tous les gars s’impliquent présentement, a-t-il analysé. Nous serons fin prêts à disputer ce sixième match à Tampa. J’aime beaucoup la manière dont l’équipe se comporte dans les séries. J’aime le leadership qu’on voit sur la patinoire.»

Depuis l’an dernier, le Canadien montre une fiche de 5-1 lorsqu’il fait face à l’élimination et la seule défaite fut subie contre les Rangers alors que Carey Price s’était blessé.

Avec Price, tout est possible

Le meilleur atout de Therrien est sans conteste son gardien de but.

«Je m’attends à ce que Carey Price soit... Carey Price, a-t-il dit. C’est le type de joueur qui aime ce genre de pression.»

Lars Eller et Devante Smith-Pelly ont aussi pris part à la conférence téléphonique.

«Il faut continuer de jouer de la même façon, a raconté Smith-Pelly, auteur de son premier but des séries samedi. Nous n’avions pas été favorisés par les rebonds lors des trois premiers matchs.»

Eller a souligné qu’il est stimulé à l’idée de disputer un match de cette importance.

«Lorsqu’on était gamins, on rêvait de vivre de tels moments, a-t-il déclaré. On aborde chaque match des séries comme s’il s’agissait d’une septième rencontre.»

L’attaquant danois a reconnu que la victoire du CH contre les Bruins, l’an dernier, fut la plus satisfaisante de sa carrière. Du moins, jusqu’à présent.