/sports/opinion/columnists
Navigation

Pacioretty capitaine, un contrat pour Petry

Max Pacioretty mérite d’être nommé le prochain capitaine du Canadien.
Photo AFP Max Pacioretty mérite d’être nommé le prochain capitaine du Canadien.

Coup d'oeil sur cet article

Ce qui est décevant du match d’hier, ce n’est pas seulement la défaite. C’est la façon. Ce qui est décevant, le plus, c’est de voir que cette équipe de vaillants gaillards a lâché beaucoup trop vite en troisième période.

Ce qui est décevant du match d’hier, ce n’est pas seulement la défaite. C’est la façon. Ce qui est décevant, le plus, c’est de voir que cette équipe de vaillants gaillards a lâché beaucoup trop vite en troisième période.

Toute la saison, les Glorieux n’ont jamais lâché. À 3 à 0 dans la série contre le Lighting de Tampa Bay, ils n’ont pas abandonné. Hier, en troisième période, ils ont levé le pied. Ils ont laissé les joueurs du Lighting contrôler le jeu. Ils ont manqué d’intensité, ils ne se sont pas bagarrés et sauf l’accidentel but de Max Pacioretty et l’échappée de Dale Weise ils n’ont jamais été vraiment dangereux. Pendant les douze dernières minutes, ils ont laissé Carey Price se débrouiller tout seul.

Décevant comme conclusion, mais on ne doit pas oublier que le Canadien a donné une belle saison à ses partisans. Cette bonne petite équipe a gagné cinquante fois et a engrangé plus de cent points. Pour cette saison, les joueurs de Michel Therrien méritent qu’on les remercie.

Mais pour hier soir, on va laisser faire les mamours.

CAPITAINE PACIORETTY

Mais si on pense à l’an prochain, il y a des points qu’on peut déjà aborder. Il faut d’abord nommer un capitaine dans cette équipe. Et on le sait déjà, c’est Max Pacioretty qui doit être ce capitaine. Personne d’autre.

Hier, on a vu ce qu’un capitaine peut faire au sein d’une équipe. Steven Stamkos a été dominant, acharné et un vrai leader. Pendant ce temps, les quatre «A» du Canadien n’ont rien cassé. Au contraire. Tomas Plekanec a joué un de ses pires matchs des séries. Il a coûté directement le premier but du Lighting. Max Pacioretty a commis de nombreux revirements en zone centrale. Quant à Andrei Markov et P.K. Subban, ils ont joué comme des joueurs moyens... ce qu’ils ne devraient pas être.

P.K. Subban a fait beaucoup de dentelle, mais n’a rien provoqué de bien fort. Et si l’avantage numérique du Canadien est nul à pleurer, c’est d’abord et avant tout aux pointes que le jeu avorte.

Le Canadien a connu une excellente saison en gagnant des matchs 2 à 1 après que Carey Price eut sauvé l’équipe en première période. Contre une équipe aussi talentueuse que le Lighting, c’était joué avec les poignées de sa tombe.

UN CONTRAT POUR JEFF PETRY

Jeff Petry n’a rien à se reprocher hier soir. En fait, Jeff Petry est en train de se développer en un très efficace défenseur de la Ligue nationale. Pendant plusieurs années avec les Oilers d’Edmonton, il a évolué dans une formation incohérente sur la glace. Avec le Canadien, il a beaucoup progressé.

Mais Jeff Petry deviendra joueur totalement autonome le 1er juillet. Marc Bergevin doit réussir à lui faire signer un contrat avec le CH. Petry est jeune, il est grand et fort et il a un beau sens du hockey, le Tricolore a besoin de lui. Ça serait une grande perte de ne pas le convaincre de rester à Montréal.

Ce fut une belle saison. À part le deuxième et le dernier match de la série contre le Lighting, ce furent de belles séries.

Faudra s’en souvenir...