/sports/football/alouettes
Navigation

Rendez-vous annuel

Des joueurs des Alouettes ont donné du sang

Coup d'oeil sur cet article

Signe que la saison des Alouettes arrive à grands pas, c’était leur collecte de sang annuelle, hier. Les amateurs ont pu renouer avec leurs joueurs favoris tout en posant un beau geste.

Grande fan des Alouettes depuis des années, Heather Lowengren attend cette activité impatiemment à chaque début de saison.

«Ce que j’aime, c’est que je peux enfin voir les joueurs après un si long hiver!» s’est exclamée la dame, qui en était à un 45e don de sang.

Le joueur de ligne offensive Luc Brodeur-Jourdain était sur place pour encourager les donneurs, mais il en a profité pour faire un don à son tour. C’était la deuxième fois qu’il pouvait le faire.

«Comme j’ai souvent fait des voyages en Afghanistan pour aller encourager les troupes, je n’ai pas pu faire de don pendant des années», a-t-il expliqué.

Maintenant qu’il le peut, le numéro 58 des Moineaux est heureux de contribuer.

«Les gens qui sont ici viennent partager la vie, leur vie. C’est ce que j’encourage à travers tout ça, car c’est extrêmement important. On en a énormément besoin et ce n’est pas quelque chose qui se synthétise, on ne peut pas le créer en laboratoire, alors on se fie juste sur les dons», a-t-il précisé.

Des partisans enthousiastes

Les amateurs qui se sont déplacés pour rencontrer les joueurs étaient très enthousiastes quant à la prochaine saison. Parfois peut-être un peu trop!

«Certains nous souhaitent bonne chance avec la Coupe Grey, alors qu’on n’a même pas commencé le camp d’entraînement! C’est un peu bizarre, a admis John Bowman,

«J’ai vu des gars avec mon chandail, mon casque, et c’est un plaisir d’interagir avec eux, mais il faut parfois leur dire de se calmer un peu, car je dois commencer par faire l’équipe avant de parler de la coupe!» a-t-il ajouté en riant.

Pour le nouveau joueur des Alouettes Samuel Giguère, il s’agissait d’une autre occasion de rencontrer ses nouveaux partisans, tout en s’impliquant dans sa communauté.

«On est des athlètes et oui, on doit offrir un spectacle, mais quand on peut avoir un impact, il faut s’impliquer socialement et, aujourd’hui, c’est une journée comme ça. C’est encore plus plaisant puisque c’est à la maison. Je m’impliquais dans la communauté quand je jouais aux États-Unis ou en Ontario, mais de pouvoir le faire à Montréal, ç’a une plus grande signification», a-t-il confié.

Dans son patelin

Parlant de maison, c’est dans le patelin de Giguère qu’aura bientôt lieu le camp d’entraînement des Alouettes, alors que l’équipe s’installera à Sherbrooke, dans l’arondissement de Lennoxville..

Il pourra en quelque sorte boucler la boucle. «J’ai joué au cégep à Lennoxville et, quand j’étais tout jeune, j’allais au camp de football de l’Université Bishop’s, donc pour moi, c’est un retour à la maison. J’ai vraiment hâte», a conclu le joueur de 29 ans.


►L'organisation a atteint son objectif pour la journée, alors que 131 personnes ont effectué un don de sang.

Sur le même sujet
Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.