/opinion/blogs/columnists
Navigation

Nos auteurs

CA_Steve E. FortinCA_Marie-Eve DoyonCA_Stéphane Lessard

La soirée PKP : divertissante !

La soirée PKP : divertissante !
Photo Stevens LeBlanc

Coup d'oeil sur cet article

Plusieurs amateurs de soirées électorales aiment bien comme moi suivre le dépouillement des votes avec l'écran de télé d'un côté et l'écran d'ordinateur de l'autre. Maintenant qu'il est possible pour n'importe qui de s'improviser commentateur politique par son propre canal Twitter, analysons quelques réactions qui ont pimenté cette soirée de couronnement du nouveau chef du Parti québécois.

Le gagnant selon les médias sociaux

Un peu avant le dévoilement des résultats officiels, la firme H+K Stratégies a publié une analyse de la présence numérique des trois derniers candidats toujours en lice. Il est intéressant de comparer les résultats obtenus par cette analyse à ceux du vote officiel...

  • Pierre Karl Péladeau: 63 % (réel: 58 %)
  • Alexandre Cloutier : 19 % (réel: 29 %)
  • Martine Ouellet : 17 % (réel: 13 %)

Philippe Couillard n'est pas assez nationaliste

Le discours de Pierre Karl Péladeau était sans équivoque sur son désir de réaliser l'indépendance du Québec. La réaction la plus étonnante de la soirée est venue de Fatima Houda-Pepin, l'ex-député de La Pinière qui a été expulsée du caucus libéral en janvier 2014 dans la foulée du débat sur la charte des valeurs. Son tweet est arrivé comme une flèche:

Le spin le plus exagéré de la soirée

Pierre Karl Péladeau n'étant pas reconnu pour ses qualités d'orateur, on peut quand même dire qu'il a livré hier sa meilleure performance depuis qu'il est en politique active. Il n'en fallait pas plus pour que l'ex-ministre du Cabinet Marois Yves-François Blanchet le place déjà dans la catégorie des tribuns.

Alexandre Cloutier le plus affecté des résultats

Au-delà du score respectable récolté par Alexandre Cloutier, il faut saluer l'énergie qu'il a injecté dans cette longue course qui sans son apport, aurait paru encore plus longue. On ne compte pas le nombre de tweet qui ont salué hier soir l'apport positif du député de Lac-Saint-Jean. Plusieurs ne se sont pas gênés pour dire qu'ils n'avaient pris leur carte de membre du PQ que pour pouvoir voter pour lui. Reste à savoir maintenant s'ils vont rester au bercail.

La version officielle est qu'Alexandre Cloutier était fier, mais déçu. Des observateurs de renom ont qualifié en d'autres termes ce qui paraissait évident : il était ébranlé, secoué, dévasté, sonné ou abattu, vous avez le choix !

Les prochaines semaines promettent beaucoup d'action et se sera un plaisir de commenter.

Les deux autres chefs ont souligné l'arrivée de Pierre Karl Péladeau à la tête de l'Opposition officielle avec beaucoup de classe...

Le chevalier de l'indépendance a-t-il l'étoffe d'un homme d'état ?

Moi je me demande plutôt s'il saura composer dans son nouvel environnement qui a la réputation de dévorer ses chefs !

Brèves

Vous désirez réagir à ce texte dans nos pages Opinions?

Écrivez-nous une courte lettre de 100 à 250 mots maximum à l'adresse suivante:

Vous pouvez aussi nous écrire en toute confidentialité si vous avez de l'information supplémentaire. Merci.