/entertainment/music
Navigation

Le Festival international de percussions déménage ses pénates

ART-FESTIVAL PERCUSSIONS
Photo Agence QMI, Michel Desbiens Prestation de Karen Young et Mélissa Lavergne lors de la conférence de presse du Festival international de percussions.

Coup d'oeil sur cet article

Le Festival international de percussions (FIP) prend dorénavant ses quartiers dans le Vieux-Montréal pour une 14e édition qui vibrera sous les rythmes de la France.

Du 3 au 12 juillet, plus de 1000 artistes issus de la scène percussionniste vont converger dans la métropole. Présenté durant 13 ans à Longueuil, le FIP se déploie donc sur la rive d’en face pour se donner un nouveau souffle.

«Cela fait un bon moment que nous voulions nous installer ici, a dit lundi en conférence de presse France Cadieux, la directrice ­générale et artistique du FIP. L’endroit est idéal pour permettre au Festival de s’épanouir et de se développer.»

Plantée au cœur du Vieux-Montréal, la nouvelle édition se déroulera au Marché Bonsecours et au quai Jacques Cartier, l’occasion d’ajouter au programme un parcours culturel agrémenté de danses folkloriques comme le fameux French cancan ou la valse musette. Des expositions ainsi que des conférences sont également prévues.

«Chaque année, le programme propose de belles découvertes, a rappelé la percussionniste Mélissa Lavergne, porte-parole et ambassadrice du FIP pour la sixième année consécutive. Par exemple, le public aura la chance de découvrir le trio Kalakan. Ce groupe qui vient du Pays Basque français a accompagné Madonna dans sa tournée MDNA en 2012.»

Le temps d’une soirée, Mélissa Lavergne se produira sur scène le 4 juillet avec l’artiste française d’origine hollandaise Natascha Rogers. La percussionniste a tenu à ajouter que le FIP ne proposait pas seulement des spectacles, mais aussi des ateliers et des classes de maîtres.

La France à l’honneur

Pendant 10 jours, nos cousins de l’Hexagone viendront se produire en grand nombre. Plusieurs spectacles traditionnels sont ­d’ailleurs au programme. Les groupes émergents seront, quant à eux, en vedette sur la scène de la relève ainsi que sur la scène des Découvertes du Journal de Montréal.

En ouverture le 3 juillet sur la scène Loto-Québec, Philippe Laloux reprendra le répertoire des grands interprètes français comme Serge Gainsbourg, Henri Salvador ou Georges Brassens lors de la Soirée guinguette. Il sera suivi de la Parisienne Mary Zoo, qui chantera les grands succès d’Édith Piaf.