/entertainment/movies
Navigation

Plusieurs jeunes espèrent un rôle

Jean-Pierre Bergeron tournera un film en juillet

Des personnes de la région se sont présentées aux auditions publiques du premier long métrage de Jean-Pierre Bergeron samedi, à Jonquière.
Photo Courtoisie Johanne Cormier Des personnes de la région se sont présentées aux auditions publiques du premier long métrage de Jean-Pierre Bergeron samedi, à Jonquière.

Coup d'oeil sur cet article

Des parents de la région auront la fierté de voir leur jeune au cinéma. Quelque 80 personnes se sont présentées à Jonquière samedi, afin d'obtenir un rôle dans le prochain film du Saguenéen Jean-Pierre Bergeron, Hitchhiking in the Dark.

Les producteurs Paul Champoux et Stéphanie Gagné (Jim & Jane Production) ont du pain sur planche. Le choix s'est arrêté sur leur compagnie, pour l'ensemble de la production, dont les auditions publiques de samedi dernier. «C'était la première série d'auditions, on cherchait surtout des enfants de 10-11 ans», précise Stéphanie.

En effet, Hichhiking in the Dark exposera la vie d'un jeune anglophone âgé de 11 ans, résidant à Arvida lors des années 60, qui découvrira son homosexualité. Les comédiens Roy Dupuis, Guylaine Tremblay et Emmanuel Bilodeau feront partie de la distribution.

«Le premier rôle sera décerné à un jeune comédien d'expérience, mais on veut trouver d'autres jeunes pour incarner ses amis», nous apprend la productrice.

Jean-Pierre Bergeron était d'ailleurs sur place, samedi, aux côtés des deux producteurs. Le réalisateur a eu une agréable surprise. «Il y a des gens âgés de la cinquantaine ou retraités qui se sont présentés à nous seulement pour proposer leur aide lors du tournage, comme chauffeurs ou pour faire de la nourriture, par exemple», raconte-t-elle.

Défi

Bien entendu, ce film représente un défi de taille pour Jim & Jane Production. «C'est beaucoup d'heures de travail. Ça prend environ 90 % de notre temps, parce qu'il faut continuer de répondre à notre clientèle pour les publicités ou d'autres petites productions», souligne Stéphanie.

D'ailleurs, faute de temps, la compagnie ne pourra se charger du Bebye Làlà, cette année. «On est très déçu, mais on a encore des scripteurs qui regardent les nouvelles. On va peut-être faire quelque chose, on ne sait pas encore», se contente de répondre la productrice.