/news/politics
Navigation

Les jeunes qui se radicalisent veulent sauver des vies selon Lise Thériault

Coup d'oeil sur cet article

Les jeunes qui se radicalisent et quittent leur pays pour aller combattre en Syrie le font pour «sauver des vies», a lancé la ministre Lise Thériault en chambre jeudi.

«La plupart des jeunes qui quittent [qui se radicalisent] le font pourquoi, M. le Président? Parce qu'ils veulent aller aider, ils le font sur une base communautaire, ils pensent qu'ils vont sauver des vies, qu'ils vont sauver des enfants, M. le Président. C'est ça, la réalité, c'est ce phénomène-là», a affirmé la ministre de la Sécurité publique lors de la période de questions en citant la députée fédérale Maria Mourani.

La critique péquiste Agnès Maltais a immédiatement répliqué. «Un peu plus, M. le Président, un peu plus et elle applaudissait ces jeunes qui veulent aider. Mais, justement, ils veulent aider parce qu'ils sont endoctrinés», a-t-elle dénoncé.

Mme Thériault s’est ensuite reprise en expliquant que «tout le monde sait que ces jeunes-là se trompent.» «M. le Président, 45 secondes, c’est très court pour pouvoir répondre à une question aussi complexe que la députée a posée», a-t-elle ajouté.

 

Brèves

Vous désirez réagir à ce texte dans nos pages Opinions?

Écrivez-nous une courte lettre de 100 à 250 mots maximum à l'adresse suivante:

Vous pouvez aussi nous écrire en toute confidentialité si vous avez de l'information supplémentaire. Merci.