/opinion/blogs/columnists
Navigation

PHOTOS: Depardieu voulait un bisou, Huppert, pas vraiment

Coup d'oeil sur cet article

Isabelle Huppert et Gérard passaient une journée bien normale à Cannes.
IPA/WENN.com
Les deux acteurs se retrouvent cette année à l'écran dans «La Vallée de l’amour», soit 35 ans après leur premier film ensemble, «Loulou».
IPA/WENN.com
Regardez comme Gérard est ravi.
IPA/WENN.com
Comme en témoigne le pouce en érection de Gérard.
Dave Bedrosian/Future Image/WENN.com
Tout à coup, Gérard est devenu taquin.
Dave Bedrosian/Future Image/WENN.com
Voyez de près comme il est taquin.
AFP
«Isabelle, que dirais-tu d'un bisou?»
KIKA/WENN.com
Puis, sans attendre, Gérard se lance!
AFP
«Gérard, vieux co...»
KIKA/WENN.com
Isabelle semble avoir un plaisir fou.
AFP
Après de longues négociations, la paire s'est entendue pour...
REUTERS
...un bisou sur la joue.
AFP
Gérard est ravi, de nouveau.
AFP

Retrouvailles

Valley of Love, premier film de Guillaume Nicloux en compétition à Cannes pour la Palme d’or, a été produit par la veuve du réalisateur, Sylvie Pialat.

«Je l’ai retrouvé tel que j’avais quitté dans "Loulou". On joue bien ensemble, on est bien», a confié l’actrice sur la chaîne de télévision du festival à propos de son partenaire.

Devant les photographes de Cannes, Huppert en blanc et silhouette de jeune fille, Depardieu en noir et corps colossal, ont joué à fond la complicité, joue contre joue et baisers volés pour l’acteur.

Depardieu, qui avait fait la chronique ces dernières années et créé le buzz en 2014 avec Welcome to New York sur l’affaire DSK, est apparu assagi pour son retour en compétition.

Dans le film de Nicloux, le duo incarne un couple divorcé depuis une trentaine d’années, convoqué dans la Vallée de la mort, en Californie, par leur fils qui s’est suicidé six mois plus tôt. L’un comme l’autre avaient perdu le contact avec leur enfant.

Dans une lettre, Michael leur a fixé avant de mourir sept rendez-vous à des heures précises dans le désert où il leur a promis d’apparaître, autant d’occasions pour le couple de renouer le fil interrompu de leur histoire.

Depardieu et Huppert portent leur vrai prénom dans le film et sont aussi acteurs de profession, au point que fiction et réalité se télescopent.

«J’ai grossi. Comment veux-tu que je me sente bien comme ça?», lance Gérard à Isabelle, corps alourdi et suant sous la chaleur, formidablement filmé par Nicloux (La Religieuse, L’Enlèvement de Michel Houellebecq).

Après des retrouvailles difficiles et au fil des rendez-vous manqués avec leur fils, le couple entreprend une sorte de voyage spirituel et réussit à retrouver un peu de la tendresse et de la complicité de jadis.

Entre-temps, il aura exploré les questions de la culpabilité, du mystère de la mort, ou de l’amour entre les êtres qui ne meurt jamais vraiment.

«J’ai été émerveillé par la touche de fantastique du film. La Vallée de la mort est un chemin initiatique et on ne peut pas aller contre les 60 degrés. Il faut survivre», a confié Depardieu pendant la conférence de presse.