/investigations/taxes
Navigation

Revenu Québec veut 1,7M$

Le fisc aux trousses d’un homme d’affaires qui serait lié au scandale du CUSM

Une hypothèque légale a été inscrite sur cette résidence de L’Île-Bizard au nord-ouest de Montréal. Jean-Loup Mouret y habitait avant de partir s’installer dans le paradis fiscal de St-Martin dans les Antilles.
Photo Le Journal de Montréal, Ben Pelosse Une hypothèque légale a été inscrite sur cette résidence de L’Île-Bizard au nord-ouest de Montréal. Jean-Loup Mouret y habitait avant de partir s’installer dans le paradis fiscal de St-Martin dans les Antilles.

Coup d'oeil sur cet article

Les hypothèques légales s’accumulent sur la tête de Jean-Loup Mouret, un controversé homme d’affaires qui a obtenu des millions en contrats du Centre universitaire de santé McGill avant de quitter le Québec pour s’installer à St-Martin dans les Antilles.

Les hypothèques légales s’accumulent sur la tête de Jean-Loup Mouret, un controversé homme d’affaires qui a obtenu des millions en contrats du Centre universitaire de santé McGill avant de quitter le Québec pour s’installer à St-Martin dans les Antilles.

On voit M.Mouret qui tentait de fuir la présence de journalistes tout près de sa résidence dans les Antilles lors d’une visite peu appréciée.
Photo d'archives
On voit M.Mouret qui tentait de fuir la présence de journalistes tout près de sa résidence dans les Antilles lors d’une visite peu appréciée.

Au total, Revenu Québec lui a fait parvenir des avis de cotisation totalisant 1,7 million $ depuis le mois de mars. Pour s’assurer d’être payé, le fisc a inscrit des hypothèques légales sur sa résidence secondaire de Charlevoix et sur celle de L’Île-Bizard qui était au nom de sa conjointe, Iryna Janytska.

Des comptes à Hong Kong

En février dernier, notre Bureau d’enquête avait retrouvé le couple dans une magnifique villa avec vue sur la mer des Caraïbes dans le paradis fiscal de St-Martin. Ils ont depuis quitté cette villa, au début d’avril. Selon l’enquête de l’UPAC, son bon ami, l’ancien directeur adjoint du CUSM, Yanai Elbaz a pu utiliser un compte au nom de la compagnie de Jean-Loup Mouret pour transférer plus de 2,75 M$ à Hong Kong. Cet argent provenait des millions qu’Elbaz est accusé d’avoir touchés en pots-de-vin pour l’octroi du contrat du mégahôpital à SNC-Lavalin. Autre fait surprenant, une compagnie basée à la même adresse à Hong Kong a octroyé une hypothèque de 875 000 $ pour la résidence du 509, chemin Monk à L’Île-Bizard. Cette résidence avait été payée 610 000 $ en 2010 par Iryna Janytska. À ce moment, elle n’avait pas pris d’hypothèque.

Mystérieuse hypothèque

Ce n’est que l’automne dernier qu’elle a pris l’hypothèque avec la compagnie Troe enterprise co. Ltd à Hong Kong. Au registre des entreprises du Québec, cette entité est dirigée par un dénommé Jaroslav Tereschenko qui nous a été décrit comme un proche d’Iryna Janytska.


Revenu Québec a donc pris une hypothèque légale de 648 653,74 $ sur la maison au cours des derniers jours. Des hypothèques totalisant plus d’un million $ ont également été prises sur une résidence à Baie-Saint-Paul dans Charlevoix et un véhicule Rolls-Royce de 1959. Le fisc a également une créance impayée de 102 564 $ datant d’août 2013.­

Brèves

Vous désirez réagir à ce texte dans nos pages Opinions?

Écrivez-nous une courte lettre de 100 à 250 mots maximum à l'adresse suivante:

Vous pouvez aussi nous écrire en toute confidentialité si vous avez de l'information supplémentaire. Merci.