/travel/destinations
Navigation

42 heures à Amsterdam

Coup d'oeil sur cet article

On ne la surnomme pas la «Venise du Nord» pour rien. Avec ses vélos, ses canaux, ses ponts et ses fleurs, Amsterdam offre un décor de carte postale.

Selon certains, la météo fait un peu trop souvent grise mine, mais peu importe! Relaxante, culturelle et propice aux belles promenades, cette capitale reste sans aucun doute l’une des plus agréables et appréciées d’Europe.

VENDREDI

17 h

L’arrivée

Depuis l’aéroport, le train emmène les voyageurs à la gare centrale en 20 minutes. Une frénésie touristique entoure Amsterdam, rendant le prix de l’hébergement assez élevé. 1. L’Ambassade Hotel, situé au bord d’un des plus beaux canaux de la ville – le Herengracht –, est plébiscité par les touristes sur internet (prix de la chambre «classique»: environ 250 $ par nuit).

Moins cher (autour de 150 $), mais un peu plus éloigné du centre-ville, 2. le No. 377 House offre lui aussi un beau séjour au bord de l’eau.

18 h

Le Quartier rouge

3. La découverte d’Amsterdam commence par où se trouvent... les prostituées. Il est déconcertant de se balader, avec de nombreux touristes, dans ces rues où des femmes vendent leur corps en prenant ­place dans des vitrines devenues une attraction touristique incontournable.

Amsterdam et les Pays-Bas montrent ici leur fameux côté permissif. On le retrouve également dans la présence de nombreux «coffee shops» pour fumer du cannabis.

19 h

L’heure des romantiques

On découvre, en se promenant un peu plus à l’est, le Kloveniersburgwal, le Groenburgwal et le Zwanburgwal. Ces canaux offrent un spectacle délicieux, avec des barques par dizaines, à quelques pas de maisons en briques aux formes si différentes les unes des autres.

En continuant la promenade, ­arrivés sur la place de Nieuwmarkt, on tombe sur 4. le Café Bern, restaurant réputé pour sa délicieuse fondue et son entrecôte. De quoi remplir son estomac avant de rentrer à l’hôtel.

SAMEDI

9 h

La maison d’Anne Franck

5. Anne Franck est devenue l’une de victimes les plus connues de la Deuxième Guerre mondiale après la sortie posthume de son journal. L’adolescente juive, morte dans les camps de la mort nazis, y a relaté le quotidien de sa famille cachée à l’arrière d’une maison, dans une annexe exiguë, pendant plus de deux ans, avant d’être dénoncée.

Près d’un million de touristes ­visitent ce lieu chaque année. On traverse avec émotion les différentes pièces. La décoration de la cham­bre d’Anne Frank est restée la même, avec des photos de stars hollywoodiennes qui la faisaient rêver comme n’importe quelle ­jeune fille de cette époque.

11 h

Balade au Jordaan

Le charme du 6. Jordaan, un ancien quartier pauvre devenu branché, se déguste en marchant dans ses rues, le long des canaux, non loin de la maison d’Anne Franck. Il ne faut pas rater le marché bio (également marché aux puces). Pour ceux qui veulent ramener dans leurs valises du gouda ou de l’édam, célèbres fromages des Pays-Bas, c’est le moment.

À quelques pas de là, se trouve 7. le Winkel 43, café connu pour sa tarte aux pommes maison. Avant le dessert, vu l’heure, aussi bien ­choisir également cet établissement pour dîner.

13 h

Le marché aux fleurs

En marchant vers le sud, on longe 8. le Singel, l’un des principaux canaux de la ville, où se trouve le marché aux fleurs d’Amsterdam.

Les tulipes, fleurs emblèmes des Pays-Bas, y occupent beaucoup de place. Les couleurs et les odeurs sont omniprésentes, pour le plus grand plaisir des sens.

14 h

Un musée gigantesque

9. Le Rijksmuseum est l’équivalent du Louvre à Amsterdam. Les responsables de l’édifice ont eu la bonne idée de réunir dans quelques pièces les plus beaux de leurs trésors: les tableaux des maîtres hollandais et flamands du 17e siècle, en commençant par le célèbre Rembrandt.

L’immense Ronde de nuit attire le regard par sa lumière et sa multitude de détails. D’autres œuvres du génial peintre baroque sont exposées, tout comme celles de son contemporain Johannes Vermeer (il ne faut pas ­rater La laitière et La lettre d’amour).

17 h

Place aux gourmandises

Des poffertjes, petites crêpes moelleuses au sarrasin, accompagnées de beurre, de crème chantilly et de fraises, attendent les amateurs de ­gâteries sucrées à 5-10 minutes à pied du musée.

10. Le De Vier Pilaren, café sans prétention, excelle dans la préparation de ce dessert typiquement néerlandais. Une fois le festin terminé, pourquoi ne pas retourner à l’hôtel pour se reposer un peu?

20 h

Sur les docks

Le changement est spectaculaire. Les Docks de l’Est ont d’abord ­symbolisé la puissance maritime et commerciale néerlandaise, avant de devenir une zone délaissée.

Ces 25 dernières années, le quartier s’est transformé en une zone résidentielle prisée et illustre une réussite ­architecturale moderne reconnue. 11. Le NEMO, musée scientifique qui ressemble à un immense bateau, en cons­titue l’une des plus belles preuves. La vue depuis son toit est magnifique.

En revenant vers le centre, on ­s’arrête au 12. Café de Sluyswacht. Construit en 1695, c’est un des fameux «cafés bruns», les pubs typiquement néerlandais, en bois sombre, où les habitants du coin aiment boire des bières, manger et discuter en toute simplicité.

DIMANCHE

10 h

Le roi Van Gogh

Voilà l’autre grand musée d’Amsterdam, consacré à un génie de la peinture: 13. Vincent Van Gogh, mondialement connu grâce à ses tournesols.

Le musée expose plus de 200 de ses magnifiques tableaux, peints en seulement 10 ans. Même les néophytes seront frappés par ce coup de pinceau unique, où les paysages et les portraits ont un aspect presque magique. De quoi s’en mettre plein les yeux avant de quitter la capitale.

 
Amsterdam en bref
 
►Population : Autour de 810 000 habitants. 
►Nombre de vélos : 880 000. Ce moyen de transport est utilisé par 58 % des habitants chaque jour. Il existe des sociétés de location un peu partout en ville (compter environ 15-20 $ par jour).
►Une « I amsterdam City Card » donne droit aux transports gratuits, à une entrée libre dans de nombreux musées, ou encore à une balade gratuite en bateau sur les canaux. Prix : 59 euros (80 $ avec taxes) pour 48 heures.