/entertainment/movies
Navigation

C.R.A.Z.Y. a 10 ans: voici 10 choses que vous avez oubliées à propos du film

Coup d'oeil sur cet article

Le film C.R.A.Z.Y. de Jean-Marc Vallée a 10 ans. Œuvre culte qui a propulsé la carrière du cinéaste québécois, le film a marqué des milliers de cinéphiles au Québec et à travers le monde. Le récit touchant raconte l’histoire du jeune Zachary, un adolescent entouré de quatre frères turbulents qui vit difficilement son homosexualité dans une famille marquée par les valeurs d’une autre époque. Voici 10 choses que vous aviez oubliées sur ce film marquant du répertoire québécois.

 

1. Un budget de 6,5 M$

Photo courtoisie

Le budget du film était de 6,5 M$. De ce montant, 600 000 $ a été consacré à la musique. Le ­réalisateur, Jean-Marc Vallée, a même choisi de couper une partie de son propre salaire pour gonfler le budget associé à la trame sonore.

 


2. Trame sonore

Photo courtoisie

Les chansons qui rythment le film – interprétées par des artistes comme David Bowie, Patsy Cline, Charles Aznavour ou Robert Charlebois –, ont été enregistrées à partir d’albums vinyles et non pas de CD. La plupart des ­pochettes de disques aperçues dans le film proviennent d’ailleurs de la collection personnelle de Jean-Marc Vallée.

 


3. Un rôle pour son fils

Photo courtoisie

À l’écran, c’est le fils du réalisateur, Émile, qui prête ses traits au jeune Zachary, à l’époque où il avait 6 et 7 ans.

 


4. Récompenses

Le film était sous-titré à sa sortie en France, de peur que le public ne comprenne pas l’accent québécois. C.R.A.Z.Y. a été choisi pour représenter le Canada aux Oscars dans la catégorie «meilleur film de langue étrangère», mais il n’a malheureusement pas été retenu. Sur la scène internationale, le film s’est notamment distingué en Espagne, au Maroc et à Los Angeles. Il a été récompensé, au Québec, par 14 prix Jutra.

 


5. Lieux de tournage

Le film a été filmé au printemps et les scènes d’hiver ont donc été tournées à l’aide de neige artificielle. Quant aux scènes qui se déroulent à Jérusalem, elles ont été filmées au Maroc puisque les assureurs jugeaient qu’un tournage en Israël serait «trop dangereux».

 


6. Plateau sans fumée

Photo courtoisie

À l’écran, les ­acteurs fumaient des cigarettes sans tabac. La fumée des cigarettes a été ajoutée en postproduction.

 


7. Cinq années d’écriture

Jean-Marc Vallée a mis cinq années à écrire le scénario, dont une à temps plein. L’histoire est inspirée de celle de François Boulay, coscénariste du film.

 


8. Des looks inspirés

Photo courtoisie

Le look de Zach, dans le film, est inspiré de celui de Sid Vicious, alors que le look de Raymond, le grand frère de Zach, est inspiré de celui de Jim ­Morisson.

 


9. Caméo

Le réalisateur Jean-Marc Vallée fait une apparition éclair dans son film. Il y interprète le rôle muet d’un curé qui visite la petite famille dans son salon.

 


10. Cours d’appoint

Photo courtoisie

Pour les besoins de son rôle, Marc-André Grondin a suivi des cours d’arts martiaux avec un spécialiste en nunchaku. Moins à l’aise sur des patins à roulettes, une scène qui se déroulait dans un aréna a finalement dû être coupée au montage. Pierre-Luc Brillant, pour sa part, a dû ­apprendre à conduire une moto.

 
Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.