/misc
Navigation

Dany Laferrière: l'Énigme du présent

Dany Laferrière
Photo Tzara Maud

Coup d'oeil sur cet article

Une énigme est une chose difficile à comprendre dont la solution réside pourtant dans la simplicité!

Dany Laferrière est l’incarnation vivante d’une énigme présente dans la société québécoise : comment expliquer que les Québécois ressentent une si grande fierté de le voir être intronisé à l’Académie française alors que les Québécois d’origine haïtienne ne sont pas toujours considérés comme ils devraient l’être: des Québécois à part entière?

Loin de moi l’idée entretenue par certains que le nationalisme québécois serait exclusif. Il suffit de se rappeler l’épisode Ben Johnson : le jour où il remporta la médaille d’Or, il était un grand Canadien et, le lendemain, lorsqu’on la lui retira, il était redevenu un Jamaïcain!

Qu’est-ce à dire? Pourquoi sommes-nous si fiers des Dany Laferrière et Bruny Surin qui s’illustrent sur la scène internationale alors que nous identifions encore beaucoup de nos compatriotes d’origine haïtienne comme Haitïens  plutôt que comme Québécois à part entière?

Cela ne signifie pas que nous devons taire les origines de ceux et celles qui ont choisi de vivre au Québec. Dany Laferrière affiche d’ailleurs fièrement ses deux appartenances.

Il faut saisir cette occasion que nous offre aujourd’hui ce grand écrivain dont nous sommes si fiers pour  résoudre l’Énigme du présent en bâtissant un Québec fort de toutes celles et de tous ceux qui en font partie. Nous sommes tous des «Québécoises et des Québécois sans exception» qui non seulement se reconnaissent dans Dany Laferrière, mais qui oeuvrent à construire un «Québec sans exception».

Dany Laferrière nous rend aujourd’hui non seulement fiers, mais il nous permet de réfléchir sur notre présent pour mieux construire notre avenir collectif.

Nous devons le remercier pour cela également.