/news/health
Navigation

Il y aurait plusieurs bénéfices rattachés à la pratique de la masturbation

Il y aurait plusieurs bénéfices rattachés à la pratique de la masturbation
Photo d'archives

Coup d'oeil sur cet article

Une étude menée par The Journal of Sexual Medecine à l’échelle nationale aux États-Unis aurait démontré que la pratique de la masturbation comporte son lot de bienfaits.

Chez la femme, l’excitation manuelle de ses organes génitaux aiderait à prévenir les risques d’infections du col de l’utérus et des voies urinaires. La circulation des fluides permettrait d’évacuer ceux qui contiennent des bactéries.

De plus, les contractions produites pendant l’orgasme renforciraient aussi les muscles du plancher pelvien.

Parmi les autres conclusions tirées, la masturbation diminueraient les risques de contracter un diabète de type 2.

 

Chez la gente masculine

Les bénéfices sont également multiples pour l'homme.

L’étude conclut que les risques d’avoir un cancer de la prostate seraient diminués de beaucoup.

Les attouchements réduiraient aussi la dépression en augmentant la quantité d’endorphines dans le sang. Ils aideraient à la fortification du système immunitaire.

Peu importe le sexe, la masturbation préviendrait indirectement les risques de contracter une infection transmise sexuellement (ITS). À ça s’ajoute la réduction du stress, de la pression artérielle et de la douleur.


  ♦ Chez les hommes, 94% des participants ont avoué se masturber. Ce chiffre descend à 85% pour la gente féminine.

  ♦ Au total, ce sont 5865 personnes (2936 hommes et 2929 femmes) âgées entre 14 et 94 ans qui se sont prêtées au test.