/sports/hockey
Navigation

Aucune équipe en danger, jure Gary Bettman

Gary Bettman réitère que les Coyotes et les Panthers ne déménageront pas

Le «Gila River Arena», domicile des Coyotes de l’Arizona
AFP

Coup d'oeil sur cet article

TAMPA | Il y a des classiques de la finale de la Coupe Stanley. Les conférences de presse de Gary Bettman en font partie. À quelques heures du premier match entre les Blackhawks de Chicago et le Lightning de Tampa Bay, le commissaire de la LNH a dressé un portrait des plus positifs de son circuit.

Pour une énième fois, Bettman a dit que la LNH n’avait jamais été en aussi bonne santé. Et comme il l’avait fait lors de sa visite à Ottawa au premier tour des séries contre le Canadien, le grand manitou de la LNH a cherché à freiner certaines rumeurs, notamment sur la situation des Coyotes de l’Arizona et des Panthers de la Floride.

«Il y a plusieurs histoires avec les Coyotes, mais il n’y a rien de vrai, a insisté Bettman. Les Coyotes ne bougeront pas de Glendale. Cette équipe n’ira nulle part.»

La foi en Viola

Au parfum des récentes spéculations sur les difficultés financières des Panthers, le commissaire a été tout aussi catégorique.

«Les Panthers sont sur le bon chemin, a-t-il dit. Un bon propriétaire restera toujours la clé. On le voit avec les équipes qui ont du succès. Il y a des formations qui ont connu des périodes difficiles, mais qui ont su se relever grâce à de bons propriétaires. Vinnie (Vincent) Viola a les ressources et l’engagement nécessaires pour que ça fonctionne. Il a eu besoin de revamper cette organisation, mais je crois que les Panthers se dirigent dans la bonne voie.»

«Il y a eu des rumeurs au cours des dernières heures au sujet des Panthers, l’une d’entre elles disait qu’une équipe déménagerait d’ici la fin du mois de juin. Ça n’arrivera pas. Je ne comprends pas pourquoi on invente des histoires semblables. Les Panthers n’ont pas rempli de documents de faillites. Je ne connais pas la provenance de ces histoires, mais elles sont fausses.»


Les dirigeants de la LNH n’ont toujours pas fixé le plafond salarial pour la prochaine saison, mais il devrait se situer à près de 71 millions.