/news/politics
Navigation

Legault ne peut prouver que Cazin a été victime de piratage

Coup d'oeil sur cet article

QUÉBEC | Si Jocelyne Cazin nie être l’auteure d'un message controversé concernant Julie Snyder, son chef, François Legault, s'avoue incapable de prouver que sa candidate dans Chauveau a véritablement été victime de piratage.

«Je n’ai pas la preuve, exactement, de ce qui s’est passé», a reconnu le chef de la Coalition avenir Québec, François Legault, en faisant le bilan de sa campagne électorale dans Jean-Talon avec Alain Fecteau, jeudi après-midi.

Jocelyne Cazin est plongée dans la controverse depuis que le message «Je te dis que la Julie a eu le crachoir» est apparu sur son fil Twitter, alors que la conjointe de Pierre Karl Péladeau, Julie Snyder, achevait une visite remarquée dans la circonscription de Chauveau.

Aussitôt critiquée par les internautes, l’ancienne journaliste a retiré rapidement son message. «Mon compte Twitter a été piraté au cours des dernières heures et j’en suis désolée. Mon équipe et moi avons corrigé la situation. Merci.»

Piratage ou usurpation?

«Il y a un message qui a été envoyé par quelqu’un qui a eu accès au compte de Mme Cazin. Quand on s’en est rendu compte, on a effacé le tweet, on a repris le contrôle», a expliqué François Legault.

«On commence à avoir peut-être une petite idée de comment ça s’est passé, a continué le chef caquiste. Mais ce n’est pas Mme Cazin qui a fait le tweet. [...] Il y a à un moment donné un appareil qui est resté ouvert. [...] N’importe quel portable qui est ouvert sur Twitter, à un moment donné si on ne le ferme pas, il est accessible.»

Cazin hors d’ondes

Qu’elle en soit l’auteure ou non, le micromessage est demeuré visible assez longtemps pour faire des vagues sur les réseaux sociaux, sous le mot-clic #CazinGate.

Jocelyne Cazin brillait par son absence aux côtés de M. Legault, jeudi après-midi. Il faudra attendre jusqu’à dimanche avant qu’elle livre à son tour le bilan de sa campagne.

Celle que François Legault a surnommé «Mme Intégrité» en annonçant sa candidature, au début avril, a également refusé de répondre aux questions des journalistes.

«Si c’est vraiment elle qui a écrit ça, ou quelqu’un de son entourage, effectivement, c’est un manque de respect» envers Julie Snyder, a commenté la candidate libérale, Véronyque Tremblay.

Le candidat péquiste Sébastien Couture, qui a bénéficié du coup de main de Julie Snyder, mercredi, n’arrive pas à croire que le compte Twitter de Mme Cazin ait été véritablement «piraté».

Si c’est vraiment le cas, «ce n’est pas un grand pirate», a observé M. Couture.

Selon lui, son adversaire caquiste aurait mieux fait d’assumer ses propos plutôt qu'essayer d’effacer son erreur avec une telle excuse.

Julie Snyder, animatrice
Photo d'archives
Julie Snyder, animatrice