/entertainment/music
Navigation

Qui est Galaxie?

Qui est Galaxie?
Photo courtoisie

Coup d'oeil sur cet article

Galaxie profitera d’une tribune extraordinaire le 15 juillet: la formation se produira en première partie des Rolling Stones, au Festival d’été de Québec. Mine de rien, Galaxie roule sa bosse depuis bientôt 15 ans. Le groupe est très connu dans le milieu, mais encore peu du grand public québécois.

«Je ne pense pas à ça, confie le leader Olivier Langevin à l’autre bout du fil, quelques jours après l’annonce du spectacle du groupe sur les Plaines. Je fais ça depuis que j’ai 16 ans, je fais de la tournée, et moi et Fred (Fortin) on travaille avec plein d’autre monde. Je me sens choyé de faire ce que je fais depuis tout ce temps-là.»

Profiter de la vie

Olivier Langevin n’est pas non plus amer face aux radios qui ne jouent presque pas leurs chansons, pourtant fort entraînantes.

«Je ne suis pas du genre à être aigri dans la vie. Je suis plus du genre à en profiter, et on a tellement de beaux projets à venir. Je suis simplement heureux de faire de la musique. Quand j’écoute les radios, je vois que le format de nos chansons ne “fite” pas vraiment. Je ne suis pas le genre à me fâcher, j’aime mieux avancer dans la vie.»

L’album Tigre et Diesel, paru il y a quatre ans, a contribué à l’essor du groupe et fait en sorte que leur 4e opus, Zulu, était très attendu. L’agenda du groupe est rempli jusqu’à l’hiver par de nombreux spectacles partout au Québec.

Un prodige de la guitare

Considéré par ses pairs comme un des meilleurs guitaristes au Québec, Olivier Langevin vit de la musique depuis fort longtemps. Il a joué auprès de nombreux artistes, dont Mara Tremblay, Vincent Vallières et les Dales Hawerchuk.

Il a fondé le groupe avec son bon ami Fred Fortin (aussi leader de Gros Mené), tous deux originaires du Saguenay–Lac-Saint-Jean. Les autres membres ont toutefois «beaucoup changé» au fil des ans.

«À 17 ans, j’ai commencé à travailler avec Fred, j’ai commencé à réaliser des disques à 18, 19 ans. Je me suis toujours fait engager par la suite. Ça n’a jamais arrêté», confie-t-il.

Les membres de Galaxie sont des «chums», et Olivier Langevin considère que c’est une force. À preuve, le groupe réussit toujours à se renouveler d’album en album, sans perdre son identité, et sur scène, la chimie provoque des concerts flamboyants. Il ne suffit que de voir un extrait d’un spectacle de Galaxie pour voir à quel point ils sont solides en prestation.

«On a du fun ensemble plus que jamais. On s’améliore encore. Ça donne une grande force de jouer longtemps avec les mêmes gens. L’énergie se transporte vite. Il y a beaucoup de projets que j’aime que ce sont des musiciens qui jouent ensemble, et je trouve que ça paraît. On ne chicane pas et on est heureux!»

♦ Galaxie sera en spectacle le 18 juin aux FrancoFolies de Montréal, le 23 juin sur les Plaines à l’occasion de la fête nationale et le 15 juillet en première partie des Rolling Stones.