/news/politics
Navigation

Gilles Duceppe redevient chef du Bloc québécois

Coup d'oeil sur cet article

Gilles Duceppe reprendra la tête du Bloc québécois pour en assurer la survie.

Le nouveau chef du Bloc québécois Gilles Duceppe annonce le début d'un cycle nouveau pour la formation souverainiste et appelle tous les bloquistes déçus à «rentrer au bercail».

En conférence de presse ce matin, M. Duceppe a annoncé qu'il était officiellement entré en fonction et que Mario Beaulieu lui cédait sa place. Les deux hommes ont insisté sur le fait qu’il s’agissait d’une alliance de leurs forces, et non d’un désaveu à l’endroit de Mario Beaulieu.

Gilles Duceppe redevient chef du Bloc québécois. Il succède à Mario Beaulieu.
Photo REUTERS
Gilles Duceppe redevient chef du Bloc québécois. Il succède à Mario Beaulieu.

«Ce n'est pas Duceppe à la place de Beaulieu.  C'est Duceppe avec Beaulieu. Nous avançons ensemble», a  martelé M. Duceppe.

Retour au bercail

Il a invité du même coup tous les bloquistes qui ont quitté la formation au cours des dernières années à «rentrer au bercail»

«Venez! Comme disait M. Parizeau: “Que le dernier arrivé laisse la porte ouverte”», a lancé avec emphase Gilles Duceppe.

Photo REUTERS

Refusant de statuer plus précisément sur le cas de Jean-François Fortin, qui a quitté la formation pour fonder le parti Forces et Démocratie, M. Duceppe a réitéré que la porte était ouverte pour «tout le monde» et a demandé qu’on lui laisse le temps de «rencontrer les gens».

Pas assez de temps

Mario Beaulieu, qui a lui-même approché Gilles Duceppe pour qu’il prenne sa place, a justifié sa décision en indiquant avoir réalisé qu’il «manquerait de temps» d’ici la prochaine élection.

«C’est la patrie avant le parti et les individus. Je lui ai demandé de redevenir chef car je suis convaincu qu’avec M. Duceppe, nous nous dirigeons vers la victoire», a-t-il lancé. Son successeur s’est d’ailleurs dit «ému» par son courage.

Photo REUTERS

Un flou demeure toutefois en ce qui concerne la passation des pouvoirs. M. Duceppe a indiqué en conférence de presse que le bureau de direction du parti avait entériné son entrée en fonction, hier. Un conseil général, qui aura lieu en juillet, devrait ratifier cette décision. Le nouveau chef a assuré que tout avait été fait dans la «légalité» et conformément aux statuts et règlements du parti.

Ce matin, Le Journal dévoilait dans une entrevue exclusive que M. Duceppe avait accepté de reprendre du service pour assurer la survie de la formation politique qu’il a dirigée de 1997 à 2011.