/finance/business
Navigation

Airbus Helicopters s’installe à Mirabel

ARG-MIRABEL HÉLICO
Photo Michel Desbiens, Agence QMI

Coup d'oeil sur cet article

Un nouveau fabricant d’hélicoptères vient de s’installer à Mirabel. Il s’agit d’Airbus Helicopters, qui a décidé d’ouvrir son premier bureau de représentation pour le Québec au tout nouveau complexe pour hélicoptères Mirabel Hélico.

Un nouveau fabricant d’hélicoptères vient de s’installer à Mirabel. Il s’agit d’Airbus Helicopters, qui a décidé d’ouvrir son premier bureau de représentation pour le Québec au tout nouveau complexe pour hélicoptères Mirabel Hélico.

Le bureau ne comptera six employés, mais il faut savoir que pas moins de 1300 personnes travaillent pour Airbus Helicopters au pays, soit en Colombie-Britannnique, à l’Île-du-Prince-Édouard et en Ontario où est située son usine de fabrication (Fort Érié).

«Nous avons une part de marché de 50 % dans le secteur civil», a souligné Romain Trapp, président, Airbus Helicopters Canada, qui n’a pas écarté la possibilité d’une éventuelle production au Québec.

La maison-mère investit déjà 570 millions $ chaque année au Québec en achetant de l’équipement auprès de fournisseurs.

L’arrivée de Airbus Helicopters emballe un des locataires du complexe, Mirabel Heli Support, qui est spécialisé en entretien mécanique. C’est que 85 % des clients de l’entreprise pilotent des appareils Airbus.

«ll y a environ 230 propriétaires privés qui volent en hélicoptère au Québec, comparativement à une quinzaine, disons, en Ontario. Alors, il se passe un phénomène incroyable, ici, au Québec», a souligné son président Patrice Chaput.

Mirabel Helico, qui s’est donné pour mission d’être le point de référence du secteur de l’hélicoptère au Québec grâce à ses installations, germait depuis plusieurs années dans l’esprit de sa présidente, Andrée Courteau.

«L'objectif est d'offrir aux pilotes d'hélicoptère une destination qui peut répondre à l'ensemble de leurs besoins, que ça soit pour l'achat d'hélicoptères, que ça soit la maintenance», a expliqué Mme Courteau.

L’héliport de Mirabel va employer 25 personnes et la direction laisse entrevoir une possibilité d’expansion.

 
 
Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.