/investigations/techno
Navigation

Québec ne diffuse pas l’ampleur des dépassements de coûts

Par exemple, pour ce même projet, le budget initial n’est pas affiché sur le tableau de bord, tandis qu’il l’est sur un document remis aux élus de l’Assemblée nationale.
Photo Courtoisie Par exemple, pour ce même projet, le budget initial n’est pas affiché sur le tableau de bord, tandis qu’il l’est sur un document remis aux élus de l’Assemblée nationale.

Coup d'oeil sur cet article

Le gouvernement du Québec garde pour lui et ne diffuse pas de précieux renseignements sur l’ampleur des écarts de coûts dans les projets informatiques.

Le gouvernement du Québec garde pour lui et ne diffuse pas de précieux renseignements sur l’ampleur des écarts de coûts dans les projets informatiques.

Québec s’est pourtant créé un outil pour présenter les coûts des projets. Mais le budget initial, qui est le coût le plus important à connaître pour évaluer les dépassements, disparaît comme par magie quand ce budget est révisé à la hausse, en cours de projet, a constaté notre Bureau d’enquête.

Depuis 2012, le gouvernement s’est engagé à diffuser la progression de tous les projets informatiques en créant, à coup de dizaines de milliers de dollars, un site internet gouvernemental appelé «le tableau de bord».

Coiteux n’en revenait pas

Géré par le Secrétariat du Conseil du trésor, cet outil de «transparence» doit donner le pourcentage d’avancement des projets avec les écarts de coûts et d’échéancier.

L’outil a été contesté au point où Martin Coiteux s’est lui-même dit, à son arrivée en poste «ça s’peut pas», lorsque mis au courant du manque d’objectivité de ce fameux «tableau de bord».

M. Coiteux a alors fait améliorer l’outil. Malgré les changements, notre Bureau d’enquête a découvert une anomalie qui persiste et qui met en doute la pertinence et la transparence de l’outil: en étudiant des documents remis aux élus de l’Assemblée nationale dans le cadre de l’étude des crédits budgétaires, nous avons remarqué que le budget initial de certains projets informatiques ne concordait pas avec le budget de ces mêmes projets sur «le tableau de bord».

Pour au moins quatre projets, on remarque dans les documents remis aux élus que le budget initial est inférieur au budget présenté dans le tableau de bord. L’écart de coût est ainsi plus grand. Pour les quatre projets relevés, les écarts qui ne sont pas divulgués représentent près de 2,2 millions de dollars.

Mais en questionnant davantage, nous avons réalisé que ces quatre projets n’étaient que la pointe de l’iceberg. Nous avons eu la confirmation que tous les ministères et organismes ne sont jamais forcés d’indiquer, sur le tableau de bord, le montant du budget initial quand un budget est révisé à la hausse.

Lorsque questionné par notre Bureau d’enquête, le Centre des services partagés du Québec nous a finalement indiqué que, prochainement, le budget initial sera affiché au «tableau de bord». Appelé à commenter, Martin Coiteux nous a fait savoir, par la voix de son attachée de presse, qu’il avait personnellement demandé ce changement pour la diffusion du budget initial.

 

Brèves

Vous désirez réagir à ce texte dans nos pages Opinions?

Écrivez-nous une courte lettre de 100 à 250 mots maximum à l'adresse suivante:

Vous pouvez aussi nous écrire en toute confidentialité si vous avez de l'information supplémentaire. Merci.