/news/currentevents
Navigation

Trop ivre, elle se tue en tombant du 3e étage

Le coroner révèle que le décès de la jeune femme survenu en 2013 est dû à un traumatisme crânien

Camille Bouchard-Tremblay, décédée
Photo courtoisie Camille Bouchard-Tremblay, décédée

Coup d'oeil sur cet article

SHERBROOKE | Une femme de 24 ans est morte à Sherbrooke au cours de l’été 2013 après être tombée du balcon d’un appartement alors qu’elle avait un taux d’alcoolémie jugé toxique par le coroner.

Camille Bouchard-Tremblay était en visite chez des amis en Estrie. Après une soirée fortement arrosée, elle a chuté du balcon du troisième étage. Ses amis l’ont retrouvée inconsciente le lendemain matin. Elle est morte quelques heures plus tard.

Selon le rapport d’enquête du coroner, il s’agit d’une mort accidentelle. Son décès résulte d’un traumatisme crânien.

Perte de jugement

Les témoignages recueillis et les analyses toxicologiques effectuées ont permis d’établir que la jeune femme originaire de Québec avait consommé une grande quantité d’alcool, jugée toxique.

«Une telle concentration d’alcool peut être responsable­­ d’une perte du jugement et augmenter les dangers», écrit le coroner Gilles Sainton.

Toujours selon le rapport, personne ne semble avoir été témoin de la chute de Camille Bouchard­­-Tremblay.

Deux hypothèses ont été émises. On envisage qu’elle ait volontairement enjambé le garde-corps pour sortir de l’appartement avant de tomber ou qu’elle se soit simplement assise sur le garde-corps puis ait accidentellement chuté vers l’arrière.

La famille a par ailleurs consenti au don d’organes­­.