/finance/news
Navigation

5 conseils pour bien négocier votre achat immobilier

5 conseils pour bien négocier votre achat immobilier
photo fotolia

Coup d'oeil sur cet article

Nous sommes dans la période la plus active de l’année pour l’achat d’immobilier. Tout le monde aimerait être un pro en négociation pour pouvoir épargner le maximum d’argent au moment de l’achat de sa maison.

En immobilier, autant pour les investisseurs que pour les propriétaires occupants, nous faisons notre argent à l’achat. Il faut absolument acheter au-dessous de la valeur marchande. Si nous achetons la maison, disons à 180 000 $ et que la valeur réelle est de 200 000 $, en négociant habilement, on vient de se mériter un beau 20 000 $ en quelques heures de travail. Je vous sens tout attentif maintenant!

On veut tous le meilleur achat, mais très peu savent comment négocier. Voici donc quelques techniques pour vous aider lors de votre prochain achat:

1- Écouter, écouter, écouter est la technique la plus importante en négociation.

Écouter 80 % et parler 20 %. Facile à dire, mais pas facile à faire pour les gens les plus volubiles. Lorsque vous écoutez, vous pouvez capter des informations souvent subtiles qui pourront vous servir plus tard en négociation. Ne craignez pas les silences. Il y a des vendeurs incommodés par le silence qui voudront accélérer les choses et combler ces moments en dévoilant des informations.

2- Soyez préparé SVP.

Vous devez connaître la maison que vous voulez acheter presque autant que le vendeur ou le courtier immobilier. Préparez votre stratégie de négociation avec les informations recueillies. Quels seront vos arguments, vos demandes? Soyez confiant et notez sur une feuille avant la négociation ce que vous voulez atteindre comme objectif.

3- Pourquoi ce vendeur vend?

Il faut comprendre les besoins du vendeur et, autant que possible, les satisfaire en obtenant le meilleur prix. Par exemple, le vendeur veut signer sans faute chez le notaire d’ici 3 semaines sinon il perdra le condo de ses rêves. Alors faites tout pour qu’il puisse le faire. Il sera plus flexible sur le prix et autres clauses.

4- Soyez flexible et réaliste!

Vous devez être flexible en négociation. Les meilleures négociations se produisent hors des sentiers battus et démontrent de la créativité au possible pour obtenir une négociation gagnant-gagnant. Lors de mon dernier achat, la vendeuse voulait que je prenne possession de l’immeuble seulement dans 5 mois. J’ai accepté en échange qu’elle permette de commencer les travaux de rénovation avant signature chez le notaire; elle a accepté.

5- Laissez ÉGO et ÉMOTIONS à la maison.

Certaines personnes veulent absolument gagner, c’est dans leurs gènes, leur ego est puissant. Bien souvent, ils vont offrir plus que l’objectif initial car ils deviennent très émotifs dans l’achat de cet immeuble, un dossier sur lequel ils ont travaillé des dizaines d’heures.

En conclusion, si vous déposez une offre d’achat et que le vendeur l’accepte du premier coup, vous avez mal négocié! Eh oui! Vous ne connaissez donc pas son prix-plancher; il aurait sans doute pu réduire son prix et vous n’avez pas essayé souvent par peur de déplaire.