/news/society
Navigation

Tel-Aide pourrait fermer

Tel-Aide
Photo d'archives

Coup d'oeil sur cet article

MONTRÉAL |  Le service gratuit d’écoute téléphonique Tel-Aide pourrait fermer ses portes s’il ne récolte pas 50 000 $ dans les prochains mois et c’est pour cette raison qu’une collecte de fonds d’urgence a été lancée.

«Si la situation n’est pas corrigée rapidement et que la campagne ne permet pas d’atteindre l’objectif que nous nous sommes fixé, il est loin d’être certain que la toute première ligne d’écoute du Québec puisse fêter son 45e anniversaire en janvier prochain», a déclaré le porte-parole de Tel-Aide Pierre Riley dans un communiqué.

Cet organisme d’aide affirme que sa santé financière est mauvaise parce que «l’objectif de collecte de fonds de l’automne 2014 n’a pas été atteint, des programmes de subventions par des organismes privés ont pris fin ou n’ont pas été renouvelés, un important legs a été épuisé et les subventions gouvernementales ont diminué à cause des mesures d’austérité».

Créée en 1970, cette ligne d’écoute téléphonique offre des services anonymes en anglais et en français par des bénévoles, 24 heures par jour, tous les jours.

«La nécessité d’une ligne d’écoute généraliste comme la nôtre n’est plus à démontrer. De nombreux usagers témoignent quotidiennement de l’aide que nous leur apportons. Nous les aidons à combattre le désespoir. Plusieurs psychiatres et psychologues recommandent à leurs patients d’appeler Tel-Aide au besoin, entre les rendez-vous», a mentionné Pierre Riley.