/sports/others
Navigation

«De grosses pointures à chausser»

Joanie Caron remplacera Lyne Bessette en tandem avec Robbi Weldon

Le départ du critérium chez les hommes, hier.
Photo Agence QMi, Steve Poulin Le départ du critérium chez les hommes, hier.

Coup d'oeil sur cet article

SAINT-GEORGES | Après 12 années dans le vélo, Joanie Caron avait le goût de relever un nouveau défi.

Depuis janvier, la cycliste native de Rimouski est la pilote de Robbi Weldon en tandem. La nouvelle équipe a obtenu son billet pour le championnat mondial de paracyclisme qui aura lieu à la fin juillet en Suisse. Elles obtiendront, le 11 juillet, leur confirmation pour les Jeux panaméricains.

«Au départ, je voyais cette nouvelle expérience comme un défi intéressant, mais je prends maintenant conscience de l’aspect humain, a-t-elle exprimé. Il s’agit d’une belle opportunité d’aider quelqu’un à se réaliser. Je me suis engagée jusqu’aux Jeux paralympiques de Rio.»

La barre est haute

Caron prend la relève de Lyne Bessette qui a pris sa retraite. Bessette et Weldon ont remporté l’or aux Jeux paralympiques de Londres en 2012 et au championnat mondial.

«J’ai de grosses pointures à chausser. On veut être compétitives sur la scène internationale. On a pu se mesurer dans les dernières semaines lors d’étapes de la Coupe du monde en Italie et en Suisse. Nous avons bien fait avec une 5e position en Suisse au contre-la-montre, mais il reste du travail à faire.»

«Ma courbe d’apprentissage est assez bonne, d’ajouter Caron. Je parle aussi à Lyne à l’occasion. Je dois apprendre à verbaliser et ne pas me fier uniquement aux automatismes développés au fil des ans. Il y a aussi un apprentissage dans les virages.»

Parallèlement à sa nouvelle carrière en paracyclisme, Caron continue de porter les couleurs de la formation américaine DNA Cycling basée à Salt Lake City. «Même si la priorité est le tandem, j’aime encore courir de façon individuelle. Ça peut me servir dans mon entraînement.»

Caron et Weldon ont remporté la course sur route du championnat canadien, hier. «Le parcours était difficile et usant avec 12 tours. Nous avons gagné en nous imposant au sprint devant Audrey Lemieux et Shawna Ryan. Ce fut une course très serrée.»

Balayage de Silber

Le championnat canadien a pris fin, hier, avec le critérium dans la catégorie élite. On a eu droit à une domination de la formation Silber Pro Cycling qui a mérité les cinq premières positions. Benjamin Perry a remporté l’or devant Nigel Ellsay et Matteo Dal-Cin.

Chez les femmes, la victoire fut l’affaire d’Alison Jackson qui a eu le meilleur sur Denise Ramsden et la championne en titre Leah Kirchmann.

Du financement pour le Tour de Beauce

La Corporation du Grand Prix cycliste devra-t-elle se serrer la ceinture en raison de la perte du championnat canadien élite pour les deux prochaines années?

«C’est payant organiser le championnat canadien et ça nous permet de financer la permanence du Tour de Beauce, a expliqué le directeur général Francis Rancourt. On savait que le championnat canadien n’était pas éternel. C’est pourquoi nous avons mis sur pied des événements parallèles comme le Grand Fondo et la course à pied qui nous servent de soupapes.»

Les inscriptions provenant des nationaux procurent des entrées variant entre 60 et 70 000 $ annuellement.

Sur un budget de 950 000 $, le Tour de Beauce a généré un profit de 20 000 $ l’an dernier. Les chiffres ne sont pas connus pour cette année puisque l’année financière se termine le 31 août.

Une habitude

Hôte du championnat canadien élite au cours des quatre dernières années et de 2007 à 2009, la Corporation du Grand Prix cycliste de Beauce souhaite présenter les nationaux des maîtres l’an prochain. Ottawa sera l’hôte des élites, des U-23 et des juniors.

«On doit s’entendre avec Cyclisme Canada sur le montage financier et dénicher une ville pour accueillir l’événement. On ne peut pas aller n’importe où en raison de la facturation possible des services de la SQ l’an prochain. Thetford Mines mise sur une Sûreté municipale et il faudra déterminer si on veut y retourner une deuxième année consécutive. Lac-Mégantic est intéressée à revenir dans le décor.»

Thetford Mines présentera du 2 au 5 juillet les nationaux juniors et des maîtres.