/news/politics
Navigation

Seulement 1000 livres vendus au Québec

Les exemplaires francophones de l’ouvrage de Stephen Harper sont peu populaires

a great game
Courtoisie Simon and Schuster

Coup d'oeil sur cet article

Le premier ministre Stephen Harper n’a vendu au Québec qu’un millier d’exemplaires en français de son livre sur le hockey, une performance qui le place loin des best-sellers.

En novembre 2013 sortait en grande pompe Un sport légendaire: les Maple Leafs d'autrefois et l'essor du hockey professionnel, un livre écrit par le premier ministre et portant sur les premières années du sport professionnel.

M. Harper aurait passé plusieurs années à le rédiger à temps perdu.

Or, un an et demi plus tard, le livre dans sa version française n’a trouvé que 1000 preneurs dans les librairies de la Belle Province, selon les Éditions de l’Homme.

« Pas terrible »

Un sport légendaire: les Maple Leafs d'autrefois et l'essor du hockey professionnel
Photo courtoisie, Simon and Schuster
Un sport légendaire: les Maple Leafs d'autrefois et l'essor du hockey professionnel

«Pour un auteur inconnu, ça serait très bien. Mais pour un premier ministre, ce n’est pas terrible. Comme quoi, même les personnalités publiques peuvent s’écraser», analyse Claude Martin, professeur retraité de l’Université de Montréal et spécialiste du domaine culturel.

Un best-seller au Québec compte de 3000 à 5000 exemplaires vendus, explique pour sa part Frédéric Bisson, responsable du programme de 2e cycle en édition à l’Université de Sherbrooke.

«1000 exemplaires, c’est un score honnête, précise-t-il. Le sujet est pointu. C’est de l’histoire. Si le livre n’avait pas été écrit par le premier ministre, il n’aurait jamais été vendu à 1000 exemplaires.»

Un succès au Canada ?

Difficile de dire si l’ouvrage de M. Harper a été plus populaire dans le reste du Canada, car la maison d’édition qui est derrière la version anglaise originale de l’ouvrage, Simon & Schuster Canada, a refusé de dévoiler ses ventes.

Toutefois, on nous a indiqué que A Great Game s’était retrouvé sur les palmarès des meilleurs vendeurs du Globe and Mail ainsi que du Toronto Star.

La porte-parole du premier ministre, Catherine Loubier, a refusé de commenter.

Il a également été impossible de savoir si M. Harper comptait s’atteler à la rédaction d’un deuxième ouvrage.